Connectons nos programmes

Programme Travailleurs du sexe 

RÉZO
Montréal, Québec
2010

Défis

  • L’épuisement du personnel : les travailleurs du sexe constituent une clientèle souvent difficile et il faut beaucoup de temps pour gagner leur confiance. Si le personnel se renouvelle fréquemment, la confiance est d’autant plus difficile à établir.
  • L’interaction police-travailleurs du sexe peut devenir un obstacle direct à la mise en œuvre du programme en poussant ces derniers à se cacher. Il devient alors nécessaire de trouver des méthodes d’approche créatives, comme les visites à domicile et l’acceptation d’appels à frais virés des milieux carcéraux.
  • Lorsque les travailleurs du sexe sont envoyés en prison, cela perturbe la continuité du service, et risque de poser de plus graves problèmes de santé mentale et physique, de repousser la recherche d’autre type d’emploi et la guérison de l’accoutumance.
  • Le manque de soutien de la part des gens de la communauté et de la police engendre d’avantage de difficultés en vue d’atteindre les travailleurs du sexe.
  • Le manque de financement et de dons peut entraver les initiatives de soutien du programme.
  • Le programme n’est possible que dans un grand milieu urbain abritant une masse significative de travailleurs du sexe.

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Veuillez remplir un court sondage pour donner votre rétroaction sur CATIE et votre nom pourra être inscrit à un tirage pour gagner une carte-cadeau.