Connectons nos programmes

Offre systématique de tests de dépistage du VIH en médecine familiale 

Vancouver STOP Project
Vancouver, Colombie-Britannique
2013

En quoi consiste le programme?

En 2011, le projet STOP de Vancouver a lancé une initiative visant à instaurer l’offre systématique de tests de dépistage du VIH dans les cabinets de médecine familiale de la métropole. La composante centrale de ce projet est la formation et le soutien continu des médecins de famille quant à la façon d’intégrer l’offre du dépistage du VIH à tous les patients dans l’exercice de leurs fonctions.

Cette initiative est menée par une équipe interdisciplinaire de professionnels, dont un médecin-conseil en santé publique, des médecins-chefs, une infirmière éducatrice, un chef de projet, un adjoint de projet et des membres du personnel du département de Perfectionnement professionnel continu de l’Université de la Colombie-Britannique. Aux fins de la présente étude de cas, on désignera l’ensemble de ces personnes comme l’équipe de médecine familiale.

L’initiative a pour but d’élargir les possibilités de dépistage du VIH en offrant le test de façon systématique à la plupart des patients, tel que le recommande un des médecins-conseils de Vancouver. Même si l’offre de ce test est monnaie courante à Vancouver, le test n’est ni obligatoire ni automatique, et avant de le commander, il faut obtenir le consentement verbal des patients.

Vancouver Coastal Health recommande aux médecins :

  • d’offrir un test de dépistage du VIH à tous les adultes qui n’ont pas subi un tel test au cours des 12 derniers mois
    • en milieu de soins aigus et en milieu communautaire
    • dans le cadre d’analyses sanguines effectuées pour d’autres raisons
    • chaque fois qu’un patient doit subir des tests de dépistage pour des infections transmissibles sexuellement, l’hépatite C ou la tuberculose

Les médecins qui savent que le patient court un risque particulier devraient recommander le test de dépistage du VIH au cours d’une consultation, et plus souvent dans les cas suivants :

  • en présence de symptômes cliniques
  • chaque fois qu’on détecte la présence d’une autre infection transmissible sexuellement
  • tous les trois à six mois pour les patients qui continuent d’être exposés à un risque élevé

L’équipe de médecine familiale a tenu des consultations avec des médecins de famille et les organismes qui les représentent (tels que le Collège des médecins de famille de la Colombie-Britannique) afin de déterminer le contenu le plus approprié et la meilleure façon de former les médecins. Ils ont élaboré trois principales options de formation donnant droit à crédits et diverses occasions de formation supplémentaires et ont adopté ou créé des outils et ressources en vue d’aplanir les obstacles à la mise en œuvre par les médecins de l’offre systématique de tests de dépistage du VIH.