Connectons nos programmes

Projet pilote d’offre de dépistage rapide et anonyme du VIH au point de service en prison 

Département de santé de la Région de Halton, Complexe correctionnel Maplehurst, Ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels de l’Ontario, Ministère de la Santé et des Soins de Longue Durée de l'Ontario, Centre Vanier pour les femmes
Région de Halton, Ontario
2014

Évaluation du programme

Le projet pilote de dépistage du VIH a été évalué de deux façons : un sondage auto-administré auprès des clients et une analyse des données sur le dépistage du VIH. Soixante-dix-huit pour cent des détenus ont rempli le sondage qualitatif offert à la fin de la séance de dépistage.

Les données sur le dépistage du VIH ont été transmises au laboratoire de santé publique de l’Ontario, pour collecte et suivi. À la fin du projet, le nombre de clients dépistés, le nombre de résultats positifs, la catégorie d’exposition et d’autres renseignements démographiques ont été examinés dans le cadre de l’évaluation.

Les résultats de l’évaluation démontrent que l’accès au test de dépistage rapide et anonyme du VIH au PS a comblé une lacune dans les services de dépistage pour les détenus :

  • 156 détenus se sont fait dépister dans le cadre du projet.
  • 98 % des répondants au sondage ont dit être entièrement satisfaits du service de dépistage du VIH.
  • 42 % des clients du service ont déclaré qu’ils ne s’étaient jamais fait dépister pour le VIH. Ce résultat donne à penser que le projet pilote a joint une population à risque ayant besoin de services de dépistage.
  • 52 % des clients du service ont déclaré qu’ils avaient choisi de se faire dépister dans le cadre du projet parce que le résultat était disponible immédiatement.
  • 41 % ont déclaré qu’ils avaient choisi de se faire dépister parce que le service était anonyme.

Le nombre de résultats réactifs a été plus faible que prévu pour cette population à risque élevé (un seul dépistage réactif). Toutefois, le taux de séropositivité au VIH pour le projet était de 0,60 pour cent (trois fois celui du test nominatif standard en Ontario) – ce qui donne à penser qu’un programme élargi aurait livré un plus grand nombre de diagnostics de VIH.

De façon générale, le projet est considéré comme une réussite. Il a démontré que l’offre de dépistage rapide et anonyme du VIH au PS est réalisable en milieu carcéral, en Ontario. Le ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, le Bureau de lutte contre le sida et la Région de Halton considèrent que ce projet pilote a démontré que la santé publique et les services correctionnels peuvent collaborer efficacement à réduire les obstacles au test de dépistage rapide et anonyme du VIH au PS pour les détenus.

Prochaines étapes

À la lumière de l’évaluation du projet pilote, le Bureau de lutte contre le sida et le ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels s’engagent à fournir un soutien logistique aux unités de santé qui souhaitent intégrer le test de dépistage rapide et anonyme du VIH au PS dans leur travail. En date de mars 2014, deux unités de santé ontariennes avaient demandé un tel soutien.

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Veuillez remplir un court sondage pour donner votre rétroaction sur CATIE et votre nom pourra être inscrit à un tirage pour gagner une carte-cadeau.