Connectons nos programmes

ORCHID 

Asian Society for the Intervention of AIDS (ASIA)
Vancouver, Colombie-Britannique
2010

Raison d'être du programme

Bien que le commerce du sexe au Canada ait principalement lieu dans des établissements, les programmes et les recherches se concentrent sur les besoins des travailleuses dans la rue. Dans les établissements où se pratique le commerce du sexe, les femmes sont tout aussi vulnérables à la violence et doivent surmonter de multiples obstacles pour avoir accès à des services et à de l’éducation, surtout quand elles viennent d’arriver au Canada ou que l’anglais n’est pas leur langue maternelle. Au Canada, il n’est pas illégal d’échanger des actes sexuels contre de l’argent, mais de nombreuses activités parallèles à ce commerce le sont, comme travailler dans un “bordel” et racoler dans un lieu public. Par conséquent, les bordels et établissements où se déroule le commerce du sexe sont souvent déguisés en salons de massage qui régulièrement ferment et rouvrent ailleurs. Cela complique le travail des fournisseurs de services qui s’efforcent de faire le suivi de l’établissement et de ses employées.

Les travailleuses du sexe asiatiques font face aux défis particuliers suivants en matière de protection contre les ITS :

  • Absence de politique sur le port du condom
  • Manque d’accès à des ressources de santé, à des services sociaux, de soutien juridique et de la police qui ne portent pas de jugement. 
  • Résistance des gérants de salons de massage (habituellement des hommes) à discuter de la santé sexuelle de leurs employées
  • Difficulté de négocier des pratiques sexuelles plus sécuritaires en anglais
  • Risque plus élevé de violence, de discrimination, d’isolement social, de pauvreté et de toxicomanie 

Étant donné l’impact de ces problèmes, en 2004, la Asian Society for the Intervention of AIDS (ASIA) — en collaboration avec le British Columbia Centre for Disease Control, l’université de Colombie-Britannique et l’université Simon Fraser — a lancé l’élaboration d’un programme d’intervention destiné aux femmes asiatiques travaillant dans des établissements déguisés en salons de massage qui commercialisent le sexe. Ce programme est constamment revu pour mieux l’adapter aux besoins des travailleuses du sexe employées dans les salons de massage de Vancouver et sa région. Il constitue un exemple unique où on a réussi à entretenir des relations avec des établissements de commerce du sexe pendant une longue période.

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Veuillez remplir un court sondage pour donner votre rétroaction sur CATIE et votre nom pourra être inscrit à un tirage pour gagner une carte-cadeau.