Connectons nos programmes

Équipe d’intervention de proximité de STOP 

Vancouver STOP Project
Vancouver, Colombie-Britannique
2013

En quoi consiste le programme?

L’équipe d’intervention de proximité de STOP est une équipe interdisciplinaire d’infirmières, d’infirmières éducatrices, d’intervenants, de travailleurs sociaux, d’agents de soutien administratif et de pairs, appuyés à temps partiel par un médecin. L’équipe a pour mandat d’élargir les services de dépistage du VIH faciles d’accès et d’améliorer l’implication dans les traitements, les soins et le soutien pour les personnes les plus marginalisées de Vancouver. Fait important, grâce à son approche de gestion de cas souple et intensive, cette équipe d’intervention de proximité clinique fait le pont avec les services de lutte contre le VIH déjà présents dans la ville, au lieu d’être une destination finale pour les clients. Le nombre de tests de dépistage et de diagnostics, l’observance du traitement et la charge virale supprimée sont certes d’importants indicateurs de succès, mais l’équipe utilise un modèle de soins complets englobant les besoins physiques, mentaux et sociaux de l’individu.

Cette approche signifie donc que l’équipe d’intervention de proximité de STOP ne s’occupe pas uniquement des besoins spécifiques au VIH. Avant de se pencher sur l’infection, elle aborde les obstacles psychosociaux et médicaux du client et aide ce dernier à se concentrer d’abord sur ses besoins les plus pressants. L’adoption d’une approche globale pour atteindre ce qui est essentiellement un but biomédical (prévenir la transmission du VIH, poser un diagnostic précoce et aider les personnes vivant avec le VIH à suivre un traitement et à supprimer leur charge virale) permet à l’équipe d’aborder l’ensemble des déterminants sociaux de la santé. Ceux-ci influencent la capacité des clients de prévenir le VIH, d’avoir accès au dépistage, d’être arrimés à des soins et de s’y impliquer, et d’observer leur régime de traitement. L’implication avec l’équipe permet d’aborder ces déterminants et augmente la probabilité que les clients demeurent impliqués dans la prévention, le dépistage, les soins et les traitements.

L’équipe se concentre sur quatre principaux axes d’intervention :

  1. fournir des occasions d’éducation et de renforcement des capacités à des organismes communautaires, à des professionnels de la santé et à des pairs pour leur permettre d’améliorer ou d’élargir la portée des services;
  2. élargir le dépistage rapide et systématique dans des milieux ciblés, comme les services liés à la santé mentale et la dépendance, les communautés des Premières nations de la région desservie par Vancouver Coastal Health, les saunas gais, le système judiciaire, les logements supervisés, les cliniques d’avortement et les cliniques pour jeunes;
  3. fournir un suivi de santé publique aux partenaires et aux autres contacts des personnes qui ont reçu un résultat positif (en collaboration avec la division du contrôle des maladies transmissibles de Vancouver Coastal Health);
  4. faciliter l’implication et l’arrimage à des soins pour les personnes nouvellement diagnostiquées ou celles qui ont été diagnostiquées antérieurement mais ne reçoivent pas de soins et qui ont besoin d’un soutien pour l’arrimage à des services psychosociaux ou de lutte contre le VIH déjà existants.

L’équipe renforce les liens entre les services communautaires existants en offrant aux clients une gestion de cas intensive pour les aider à naviguer dans le système. Ce soutien peut durer aussi peu que quelques semaines et inclure l’aiguillage et l’accompagnement à des services appropriés à la culture du client (par exemple, cliniques spécialisées en santé des hommes gais), ou il peut s’étendre sur une période prolongée et inclure une gestion de cas intensive pour les personnes qui se heurtent à des obstacles complexes dans l’accès aux soins de santé. Ces services durent habituellement de quatre à six mois, et les clients peuvent revenir s’ils ont besoin d’un soutien personnalisé additionnel.

L’équipe d’intervention de proximité de STOP compte aussi des infirmières, des intervenants et des gestionnaires de cas qui travaillent à d’autres programmes à Vancouver. La présente étude de cas porte toutefois sur les employés dont le principal lieu de travail est le bureau de l’équipe d’intervention de proximité de STOP – elle n’englobe pas le travail des membres de l’équipe dans d’autres établissements. Pour plus de renseignements sur les programmes comptant des employés intégrés, consulter l’étude de cas « Programme de thérapie d’assistance maximale ».

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Veuillez remplir un court sondage pour donner votre rétroaction sur CATIE et votre nom pourra être inscrit à un tirage pour gagner une carte-cadeau.