Connectons nos programmes

Programme de navigation pour problèmes de santé chroniques 

ASK Wellness Centre
Kamloops et Merritt, Colombie-Britannique
2014

Raison d'être du programme

Le Programme de navigation pour problèmes de santé chroniques a été élaboré pour améliorer l’état de santé des personnes qui ont fréquemment recours aux services d’urgence en leur donnant accès à un navigateur de santé bien informé et fiable.

L’idée du Programme de navigation pour problèmes de santé chroniques est issue du Régime de gestion des maladies chroniques de l’autorité sanitaire locale. Selon cette dernière, un bon programme de gestion des maladies chroniques nécessite des soins et un soutien coordonnés entre les fournisseurs de soins de santé et les points de service; il doit également être facile d’accès et mettre l’accent sur la promotion de la santé et le bien-être. Les progrès réalisés dans le traitement du VIH et de l’hépatite C signifient que ces deux infections sont des maladies chroniques qu’il est possible de prendre en charge. Étant donné sa vaste expérience auprès des personnes vivant avec le VIH et l’hépatite C, le centre ASK savait cependant que ses clients auraient besoin d’un soutien supplémentaire pour prendre leur santé en main. Pour le centre, il était normal de fournir un soutien aux clients et de leur apprendre à prendre leur santé en charge avec l’aide d’un professionnel bien informé qui ne faisait pas partie du système de soins de santé.

Avant le lancement du Programme de navigation pour problèmes de santé chroniques en 2010, le centre ASK, en collaboration avec d’autres fournisseurs de services à Kamloops, a examiné les dépenses des services d’urgence (services ambulanciers et services d’urgence) des 15 plus grands utilisateurs de ces services sur une période de neuf mois. Une fois le programme lancé, on a offert les services d’un navigateur à chacun de ces utilisateurs et tous ont accepté l’offre.

Pendant les neuf mois de l’étude, on a déterminé que l’accès à un navigateur permettrait aux services d’urgence de réaliser des économies de 81 000 $ par année, même après avoir soustrait les 46 300 $ que coûte le navigateur.