Connectons nos programmes

Autour de la table de cuisine 

Chee Mamuk Aboriginal Program, BC Centre for Disease Control
Colombie-Britannique
2010

Évaluation du programme

À ce jour, au moins 361 personnes, animatrices et participantes, ont participé à ce programme. Depuis 2006, des données d’évaluation ont été compilées à partir de plusieurs sources :

  • Documentation et rapport sur le projet préparés par diverses animatrices communautaires (voir des exemples de formulaires de rapport dans Renouer avec nos traditions dans Matériel du programme)
  • Entrevues personnelles (menées en personne, au téléphone ou par courriel) avec des employées du programme, des membres du groupe de travail Autour de la table de cuisine, des animatrices communautaires et des participantes
  • Observations relevées par les employées du programme pendant les ateliers
  • Évaluation des ateliers

Il en a été conclu que le programme a un impact général positif sur le partage culturel entre les communautés participantes et sur l’amélioration des compétences et de la confiance en soi chez les membres de chacune de ces communautés.

La collecte de données continue à être un défi pour Chee Mamuk. Les animatrices communautaires ont manifesté une certaine méfiance à l’égard des évaluateurs et une certaine appréhension relative à la conduite d’évaluation. Chee Mamuk s’efforce de résoudre ce problème en encourageant l’envoi de formulaires en échange, par exemple, de fonds supplémentaires pour d’autres ateliers.

Bien que Chee Mamuk estime que chaque communauté qui termine le programme Autour de la table de cuisine est un succès et que certains résultats positifs aient été notés dans les communautés desservies, les évaluateurs sont dans l’impossibilité de déterminer les normes qui définissent le « succès ». Chaque communauté ayant ses propres priorités et des ressources locales différentes, les résultats sont donc très variés. La majorité des personnes interrogées s’entendent toutefois sur le fait qu’intégrer une éducation sur la santé à un renouveau des enseignements traditionnels est un modèle efficace pour rejoindre la communauté.

Les évaluations des ateliers de formation par les animatrices étaient toujours positives. Les résultats à court terme comprenaient une augmentation des connaissances sur le VIH/sida et de la confiance en soi pour enseigner aux autres les pratiques culturelles petite, mais prometteuse. Les participantes ont ressenti une amélioration dans leurs :

  • connaissances culturelles
  • connaissances sur la santé
  • compétences culturelles
  • confiance en soi
  • fierté et identité culturelle

Les animatrices locales ont signalé une amélioration dans l’autogestion de la santé chez les participantes aux ateliers ainsi qu’un effet de ricochet quand les participantes transmettent ce qu’elles ont appris à d’autres membres de la communauté. Elles ont aussi signalé une réduction de la stigmatisation du VIH dans leur communauté.

Un intérêt croissant pour le programme se fait ressentir dans les communautés de C.-B. Dix-neuf communautés ont posé leur candidature au troisième cycle, sans compter les 10 dont la candidature est arrivée trop tard. Depuis le début de ce troisième cycle, 44 communautés ont demandé cette formation. Pour Chee Mamuk qui ne peut former que cinq communautés à la fois, cet intérêt est énorme. À l’avenir, Chee Mamuk espère tenir ce programme deux fois par an et organiser deux jours de formation pour les animatrices d’Autour de la table de cuisine qui aimeraient recevoir une formation et un soutien supplémentaires.

Un manque de ressources financières a empêché Chee Mamuk de mesurer les résultats à moyen et long terme.

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Veuillez remplir un court sondage pour donner votre rétroaction sur CATIE et votre nom pourra être inscrit à un tirage pour gagner une carte-cadeau.