Connectons nos programmes

Programme de dépistage anonyme du VIH 

Options Clinic, London InterCommunity Health Centre
London, Ontario
2014

Évaluation du programme

Les intervenants de proximité de la Options Clinic tiennent des statistiques sur le nombre de clients qui se font dépister et le nombre de résultats réactifs, et compilent les renseignements démographiques de tous les clients. En 2013, un nombre de 945 personnes s’est fait dépister par la Options Clinic, dont 296 lors de cliniques de proximité. En général, dans une année, approximativement deux cas d’infection à VIH sont dépistés lors des cliniques de proximité, ce qui correspond au taux observé (0,7 %) dans plusieurs cliniques anonymes ontariennes.

La Options Clinic mesure également son succès par les relations qu’elle développe avec des clients et d’autres organismes communautaires. La prestation de services de dépistage anonyme en contexte de proximité contribue à rehausser sa visibilité dans la communauté. Cette visibilité à divers endroits n’a pas seulement augmenté l’accès au dépistage du VIH dans la communauté, mais également le nombre de personnes de certaines populations qui viennent se faire dépister au site fixe de la Options Clnic.

L’effet le plus manifeste de cette visibilité accrue est le nombre plus grand d’Autochtones qui ont recours au dépistage à la Options Clinic. En 2010, environ 4 % des personnes qui s’y faisaient dépister s’identifiaient comme étant autochtones; en 2013, ce chiffre est passé à 8 %. Les conseillers attribuent ce fait à leur présence soutenue et à leur implication auprès d’organismes et de cliniques qui desservent la communauté autochtone.

Une tendance semblable s’observe en ce qui concerne les personnes qui s’injectent des drogues. Entre 2011 et 2013, la part de clientèle du site fixe de la Options Clinic composée de personnes qui font usage de drogue par injection est passée de 7 % à 12 %.

La visibilité de la Options Clinic à la Western University, où plusieurs des clients de la clinique de proximité sont d’ascendance africaine ou caraïbéenne, a fait augmenter le nombre de personnes de ces communautés qui recourent au dépistage au site fixe de la Options Clinic même si celle-ci n’effectue pas de travail de proximité particulier au sein de ces communautés. Le coordonnateur du programme attribue au bouche-à-oreille cette augmentation du nombre d’étudiants de ces communautés qui vont au site fixe.