Vision positive

Été 2017 

Lettre de la rédaction

par Debbie Koenig

 

Pour la plupart des gens, un diagnostic de VIH marque un tournant inoubliable. Plusieurs se souviennent clairement du choc, de la peur et de l’inquiétude : que penseront les gens? Mes relations en seront-elles affectées? Que ce soit hier ou il y a 30 ans, tous se souviennent de ce moment.

En rétrospective, vous auriez peut-être voulu savoir ce que vous savez aujourd’hui — que la vie continue, que les médicaments ne sont plus le cauchemar qu’ils ont été, que vous resterez la même personne. Qui aurait pu imaginer que la science montrerait un jour que si votre charge virale est indétectable, vous ne transmettez pas le VIH à vos partenaires sexuels! Nous célébrons ceci dans l’article « I=I ».

Nous demandons à deux personnes vivant avec le VIH : « Qu’auriez-vous aimé savoir lorsque vous avez reçu votre diagnostic? ». Brittany et Tyler partagent leur sagesse dans cette édition de Pause-Jasette. Si vous êtes aux prises avec votre diagnostic, nous espérons que leurs réflexions vous rassureront et si vous êtes survivant de longue date, que vous réfléchirez au chemin que vous avez parcouru.

Alors, qu’est-ce qui aide dans le cheminement? Ce que nous continuons à entendre de la part des lecteurs de Vp, c’est qu’il s’agit d’établir des liens — avec d’autres personnes vivant avec le VIH, avec du soutien et avec la communauté.

Lorsque le militant Ian Bradley-Perrin a reçu son diagnostic en 2010, il était déjà bien informé sur le VIH; pour lui, la terre ne s’est pas effondrée. Mais étant donné qu’il avait des gens sur qui compter et avait un solide sentiment de communauté, il décrit ce virage comme un « moment magique » où tout est devenu cohérent (voir le profil par Sarah Liss).

Ceci ne veut pas dire qu’il n’y a pas de vrais défis. En dépit d’énormes progrès sur le plan scientifique, la stigmatisation demeure bien réelle. Kath Webster s’entretient avec trois femmes de la stigmatisation qu’elles ont vécue et Sané Dube explore comment la criminalisation du non-dévoilement du VIH se répercute dans les communautés africaines, caraïbéennes et noires du Canada.

Nous espérons que vous apprécierez ce numéro estival de Vision positive! Et que Vp vous aide au moins un peu, à vous sentir connecté à la diversité des personnes vivant avec le VIH.

Vos avis sont toujours bienvenus. Vous avez des commentaires sur ce numéro? Un sujet que vous aimeriez lire? Un témoignage à partager? Contactez-nous : contribuez@visionpositive.ca