Le VIH au Canada : Guide d'introduction pour les fournisseurs de services

Les approches intégrées de la prévention et du traitement du VIH

Points clés

  • Chaque élément du continuum des soins du VIH est important, autant pour réduire la transmission du virus que pour améliorer les résultats sur le plan de la santé.
  • Les services devraient être conçus et dispensés d’une manière qui améliore l’expérience du client et qui protège les droits humains des personnes vivant avec le VIH ou à risque de contracter le virus.

Les approches intégrées de la prévention et du traitement du VIH reconnaissent que la prévention, le dépistage et le diagnostic, le traitement et les soins ainsi que le soutien (on parle également de continuum des soins du VIH) se renforcent mutuellement dans le cadre d’une réponse efficace.

Il existe deux raisons convaincantes pour prôner l’intégration de la prévention et du traitement du VIH. En premier lieu, les données biomédicales et cliniques indiquent que chaque élément du continuum des soins du VIH est important, autant pour réduire la transmission du VIH que pour améliorer les résultats sur le plan de la santé. À titre d’exemple, les recherches montrent que le traitement du VIH améliore considérablement la santé des personnes atteintes et réduit considérablement le risque de transmission du VIH. Les recherches indiquent aussi que le dépistage et le counseling en matière de VIH sont importants pour la prévention et servent de porte d’entrée menant au traitement. Les recherches récentes invitent à la réflexion sur les façons dont l’intégration améliorée des services pourrait maximiser les résultats des programmes de prévention et de traitement.

Le deuxième argument en faveur de l’intégration des approches provient de la recherche et d’une réflexion sur l’expérience des clients et leur implication dans le continuum des soins du VIH. La prestation des services de santé se fait souvent de façon fragmentée. À titre d’exemple, notons que les services de traitement du VIH sont principalement fournis en clinique, alors que les services de soutien sont largement dispensés en milieu communautaire; pour leur part, les services de dépistage du VIH sont souvent fournis dans les unités de santé publique. Cette fragmentation est artificielle du point de vue du client et risque de dresser des barrières et des difficultés inutiles sur le plan de l'accès aux services. On risque aussi de rater des occasions de dispenser d'importants services de santé, de telle sorte que de nombreuses personnes sont perdues de vue avant même qu’elles soient dirigées vers des services de soins d'un service à l'autre. Les approches intégrées peuvent améliorer les résultats sur le plan de la santé en améliorant l’expérience du client quant aux services de santé et en favorisant son implication dans le continuum intégral des soins. Grâce à une telle approche, on devrait connaître une prestation des services plus holistique centrée sur le client.

L’intégration de la prévention et du traitement du VIH amène aussi des défis et des préoccupations spécifiques. Typiquement, les approches intégrées consistent à harmoniser de multiples objectifs de programmes en tenant compte de la perspective de la santé publique, des communautés à risque, des cliniciens et des personnes vivant avec le VIH. Il est crucial que les services soient conçus et fournis d’une manière qui protège les droits humains des personnes vivant avec le VIH ou à risque de le contracter; il est également essentiel de soutenir les clients dans leur prise de décisions éclairées en leur fournissant les meilleures informations disponibles.

L’intégration consiste souvent à introduire des services liés au VIH dans de nouveaux contextes où les intervenants sont peut-être peu renseignés sur la maladie; c’est notamment le cas de l’élargissement du dépistage du VIH dans les services médicaux de routine. L’élargissement de l’éventail de professionnels œuvrant dans le domaine du VIH exige des efforts dévoués pour renforcer leurs capacités par l’éducation, l’élaboration de lignes directrices et le soutien sous forme d’information. Les planificateurs et les bailleurs de fonds doivent tenir compte de ces besoins en renforcement des capacités lors de l’élaboration des programmes.

 

Ressource

Approches intégrées du traitement et de la prévention du VIH – Webinaire de CATIE

Sources

  1. Montaner JSG, Hogg R, Wood E, et al. The case for expanding access to highly active antiretroviral therapy to curb the growth of the HIV epidemic. Lancet. 2006 Aug 5;368(9534):531–6.
  2. Das M, Chu PL, Santos G-M, et al. Decreases in community viral load are accompanied by reductions in new HIV infections in San Francisco. PLoS ONE. 2010;5(6):e11068.
  3. Granich RM, Gilks CF, Dye C, et al. Universal voluntary HIV testing with immediate antiretroviral therapy as a strategy for elimination of HIV transmission: a mathematical model. Lancet 2009 Jan 3;373(9657):48–57.
  4. Hull MW, Wu Z, Montaner JSG. Optimizing the engagement of care cascade. Current Opinion in HIV and AIDS. 2012 Nov;7(6):579–86.
  5. Gardner EM, McLees MP, Steiner JF, et al. The spectrum of engagement in HIV care and its relevance to test-and-treat strategies for prevention of HIV infection. Clinical Infectious Diseases. 2011 Mar 1;52(6):793–800.
  6. Vital signs: HIV prevention through care and treatment--United States. Morbidity and Mortality Weekly Report. 2011 Dec 2;60(47):1618–23.
  7. Adam BD. Epistemic fault lines in biomedical and social approaches to HIV prevention. Journal of the International AIDS Society. 2011;14(Suppl 2):S2.
  8. Barr D, Amon JJ, Clayton M. Articulating a rights-based approach to HIV treatment and prevention interventions. Current HIV Research. 2011 Sep; 9(6):396–404.
  9. Garnett GP, Becker S, Bertozzi S. Treatment as prevention: translating efficacy trial results to population effectiveness. Current Opinion in HIV and AIDS. 2012 Mar; 7(2):157–63.
  10. Nguyen V-K, Bajos N, Dubois-Arber F, et al. Remedicalizing an epidemic for HIV treatment as prevention to HIV treatment is prevention. AIDS. 2011 Jan 82;25(3):291–3.
  11. Hull MW, Wu Z, Montaner JSG. Optimizing the engagement of care cascade. Current Opinion in HIV and AIDS. 2012 Nov;7(6):579–86.
  12. Gardner EM, McLees MP, Steiner JF, et al. The spectrum of engagement in HIV care and its relevance to test-and-treat strategies for prevention of HIV infection. Clinical Infectious Diseases. 2011 Mar 1;52(6):793–800.
  13. Vital signs: HIV prevention through care and treatment – United States. Morbidity and Mortality Weekly Report. 2011 Dec 2;60(47):1618–23.
  14. Adam BD. Epistemic fault lines in biomedical and social approaches to HIV prevention. Journal of the International AIDS Society. 2011;14(Suppl 2):S2.
  15. CATIE. Dialogue délibératif national sur des approches intégrées du traitement et de la prévention du VIH : Rapport de la réunion 2013. Disponible à l'adresse : http://www.catie.ca/sites/default/files/National-Deliberative-Dialogue-on-Integrated-Approaches-Meeting-Report-FRENCH_05312013.pdf
  16. Ministère de la Santé de la Colombie-Britannique. From hope to health: Towards an AIDS-free generation. Gouvernement de la Colombie-Britannique, 2012. Disponible à l'adresse : http://www.health.gov.bc.ca/library/publications/year/2012/from-hope-to-health-aids-free.pdf
  17. CATIE. Vers un nouveau paradigme : l’histoire du Projet STOP de Vancouver. 2013. Disponible à l'adresse : http://www.catie.ca/sites/default/files/Shifting_the_paradigm_STOP_October_FRENCH.pdf
  18. NAM et European AIDS Treatment Group Community consensus statement on the use of antiretroviral therapy in preventing HIV transmission. 2014. Disponible à l'adresse : http://www.hivt4p.org/