Le VIH au Canada : Guide d'introduction pour les fournisseurs de services

Les Autochtones

Points clés

  • Selon les estimations, 1 400 685 personnes autochtones vivaient au Canada en 2011.
  • Les Autochtones sont 2,7 fois plus susceptibles de contracter le VIH que les personnes appartenant à d’autres groupes ethniques au Canada en 2014.
  • Selon les estimations, 11 % des nouvelles infections par le VIH se seraient produites chez des Autochtones en 2014.
  • Il est possible que l’incidence du VIH ait légèrement baissé chez les Autochtones depuis 2011.
  • L'utilisation de drogues injectables est un important facteur de risque de transmission du VIH parmi les Autochtones.
  • Selon les estimations, 9 % de tous les Canadiens vivant avec le VIH en 2011 étaient des Autochtones.
  • Cinq pour cent des Autochtones seraient séropositifs (selon un site pilote du système A-Track à Regina).

Selon les estimations, 1 400 685 personnes autochtones vivaient au Canada en 2011, ce qui représente 4,3 % de la population canadienne.

Les Autochtones canadiens sont 2,7 % plus susceptibles de contracter le VIH que les personnes appartenant à d’autres groupes ethniques au Canada. Selon les estimations nationales de 2014, 18,2 nouvelles infections par le VIH se seraient produites au sein de chaque tranche de 100 000 Autochtones vivant au Canada. En guise de comparaison, notons que seulement 6,7 nouvelles infections par le VIH se sont produites chez chaque tranche de 100 000 personnes appartenant à d’autres groupes ethniques au Canada.

Selon les estimations, 278 nouvelles infections par le VIH se seraient produites parmi les Autochtones en 2014 (11 % de toutes les nouvelles infections par le VIH). Il est possible que l'incidence du VIH ait légèrement baissé chez les Autochtones depuis 2011, année où le nombre estimé de nouvelles infections s’établissait à 349.

L'utilisation de drogues injectables est un important facteur de risque de transmission du VIH au sein de la communauté autochtone. Selon les estimations pour 2014, 45 % des nouvelles infections survenues parmi les Autochtones étaient attribuables à l'injection de drogues; 40 % étaient attribuables aux contacts hétérosexuels; 10 % étaient attribuables aux relations sexuelles entre hommes; et 4 % étaient attribuables aux relations sexuelles entre hommes ou à l'injection de drogues (il s'agit des hommes s'adonnant aux deux comportements). Ces chiffres nous révèlent que l'épidémie parmi les Autochtones du Canada est très différente de celle qui prévaut dans la population non autochtone.

Selon les estimations, 6 850 Autochtones vivaient avec le VIH en 2014 représentant 9 % des infections par le VIH au Canada (prévalence).

Il faut faire preuve de prudence avant de tirer des conclusions issues de données rapportées pour les peuples autochtones. Pour décrire adéquatement l'épidémie du VIH parmi les peuples autochtones du Canada, il faut avoir accès à des données fiables et complètes en matière d'ethnicité. En effet, les données de cet ordre ne sont pas disponibles pour l'ensemble des provinces et territoires. Par conséquent, seules les données de certains territoires et provinces (tous sauf le Québec et l'Ontario) sont utilisées pour examiner l'état de l'épidémie du VIH parmi les peuples autochtones.

Le système A-Track collecte des échantillons de taches de sang séchées afin de les faire tester pour la présence du VIH (2012). Cinq pour cent des Autochtones inscrits à l’étude ont reçu un résultat de séropositivité. Chose intéressante, seulement 56 % des participants qui ont reçu un résultat positif étaient au courant de leur statut sérologique. Notons que ces données proviennent d’un seul site pilote du système A-Track situé à Regina et pourraient ne pas représenter tous les Autochtones vivant au Canada. 

Selon le système A-Track, sur toutes les personnes qui se déclaraient séropositives, 87 % disaient recevoir des soins de la part d’un médecin et 67 % affirmaient avoir déjà pris des médicaments sur ordonnance contre le VIH.

Au Canada, les populations autochtones se caractérisent par une grande diversité historique, linguistique et culturelle. Ces communautés sont touchées de façon disproportionnée par de nombreux facteurs sociaux, économiques et culturels (déterminants de la santé) qui augmentent leur vulnérabilité à l’infection par le VIH.

Ressources

L'épidémiologie du VIH au Canada – Feuillet d'information de CATIE

Résumé : Estimations de l'incidence, de la prévalence et de la proportion non diagnostiquée au VIH au Canada, 2014 – Agence de la santé publique du Canada

Actualités en épidémiologie sur le VIH/sida - Chapitre 8 : Le VIH/sida chez les Autochtones au Canada – ASPC

Le VIH/sida au Canada – Infographie de CATIE

Personnes vivant avec le VIH au Canada – Affiche infographique de CATIE

Nouvelles infections par le VIH au Canada – Affiche infographique de CATIE

Où le VIH frappe-t-il le plus durement? – Affiche infographique de CATIE

Le VIH au Canada – ASPC

Sources

  1. Statistique Canada. Les peuples autochtones au Canada : Premières Nations, Métis et Inuits. 2013. Disponible à l'adresse : https://www12.statcan.gc.ca/nhs-enm/2011/as-sa/99-011-x/99-011-x2011001-fra.cfm
  2. Agence de la santé publique du Canada. Résumé : Estimations de l'incidence, de la prévalence et de la proportion non diagnostiquée au VIH au Canada, 2014. Ottawa : Division de surveillance de la santé et de l'épidémiologie, Division des lignes directrices professionnelles et des pratiques de santé publique, Centre de la lutte contre les maladies transmissibles et les infections, Agence de la santé publique du Canada, 2015. Disponible à l'adresse : http://www.catie.ca/fr/ressources/resume-estimations-lincidence-prevalence-proportion-non-diagnostiquee-vih-canada-2014
  3. Agence de la santé publique du Canada.Le VIH au Canada : tableaux sommaires de surveillance pour 20142015. Disponible à l'adresse : https://www.canada.ca/en/public-health/services/publications/diseases-conditions/hiv-in-canada-surveillance-summary-tables-2014-2015.html
  4. Agence de la santé publique du Canada. Summary of key findings from the A-Track pilot survey (2011-2012). Disponible à l'adresse : http://www.catie.ca/fr/ressources/summary-key-findings-track-pilot-survey-conducted-regina-saskatchewan