TraitementActualités
225

Février 2018 

Les essais cliniques au Canada visant à réduire l’inflammation causée par VIH

Plusieurs essais cliniques sont en cours pour étudier les thérapies qui peuvent aider à réduire l’inflammation et avoir d’autres effets bénéfiques pour les personnes qui prennent un traitement contre le VIH (TAR). En voici quelques-unes au Canada :

Reprieve

La pitavastatine est approuvée aux États-Unis, mais pas au Canada pour le contrôle des taux de cholestérol. De petits essais cliniques suggèrent que la pitavastatine aide non seulement à normaliser les taux de cholestérol, mais peut également réduire certaines mesures d’inflammation. De plus, la pitavastatine n’augmente pas le risque de développer le diabète de type 2, un problème chez d’autres statines.

Le but principal de l’étude Reprieve est de découvrir si l’utilisation de pitavastatine peut réduire le nombre de décès reliés aux crises cardiaques, aux accidents vasculaires cérébraux ou aux autres complications découlant d’une maladie cardiovasculaire.

Les chercheurs recherchent des volontaires ayant le profil de base suivant :

  • Vivant avec le VIH, entre 40 et 75 ans
  • Sous traitement antirétroviral (TAR) depuis au moins 6 mois avant l’entrée dans l’étude
  • Sans historique de maladies cardiovasculaires (y compris les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux)
  • Ne prenant pas actuellement de médicament statine
  • Risque de faible à modéré de développer une maladie cardiaque
  • Pas enceinte ni en prévision de l’être

Pour en savoir davantage au sujet de Reprieve et pour considérer une participation, les lecteurs peuvent communiquer avec les centres d’études au Canada : http://www.hivnet.ubc.ca/fr/clinical-trials/ctn-293-reprieve-trial/

CTNPT 028

Des chercheurs à l’Université McGill à Montréal étudient l’innocuité de deux composés trouvés dans la marijuana pour le système immunitaire des personnes atteintes du VIH. Pour de plus amples renseignements sur cette étude, consultez la page :

http://www.hivnet.ubc.ca/fr/clinical-trials/ctnpt-028-cannabinoids-hiv-infected-individuals-effective-art-safety-tolerability-effect-immune-function/.

CTNPT 022B

Cette étude, qui se tient à Toronto, implique l’utilisation de bonnes bactéries (probiotiques). Les chercheurs espèrent que ces bactéries réduiront l’inflammation dans l’intestin et possiblement l’inflammation générale chez les hommes séropositifs ayant le profil suivant :

  • Au moins 18 ans
  • Qui prennent un traitement anti-VIH normal depuis au moins deux ans
  • Qui ont une charge virale VIH-1 indétectable (moins de 50 copies/ml) depuis les 2 dernières années (de rares « écarts » sont acceptables)
  • Taux de lymphocytes T CD4 systématiquement bas (moins de 350 cellules/mm3 observées dans au moins 70 % des tests au cours des 2 dernières années)

Pour de plus amples renseignements sur le recrutement, communiquez avec Bryan Boyachuk, ou pour des questions sur l’étude en général, communiquez avec Rodney Rousseau.

Pour de plus amples renseignements au sujet de cette étude, visitez : http://www.hivnet.ubc.ca/fr/clinical-trials/ctnpt022b/

—Sean R. Hosein