TraitementActualités
222

octobre/novembre 2017 

Quelle est la prochaine étape pour les médicaments à action prolongée contre le VIH?

Deux essais cliniques de phase III sont en cours pour évaluer des formulations à action prolongée (AAP) de médicaments contre le VIH. Ces essais vont explorer l'innocuité et l'efficacité de formulations AAP chez des personnes qui commencent un premier traitement contre le VIH (essai Flair), ainsi que chez des personnes déjà traitées (essai Atlas). Les résultats provisoires devraient être disponibles dans la deuxième moitié de 2018.

Si les résultats des études Flair et Atlas s'avèrent favorables, le fabricant des médicaments AAP, Viiv Healthcare, soumettra un dossier de données aux autorités réglementaires. L'approbation devrait avoir lieu un an plus tard, peut-être à l'automne 2019.

Les études dont nous rendons compte ont testé des formulations AAP de médicaments pour le traitement du VIH. D'autres études sont en cours pour évaluer le cabotégravir AAP pour la prévention du VIH. Lorsque les médicaments sont utilisés à cette fin, on parle de prophylaxie pré-exposition ou PrEP. Les résultats de ces études devraient arriver en 2019.

Questions non résolues

Dans leurs commentaires au sujet de l'essai Latte-2, des chercheurs australiens ont affirmé que le TAR injectable « pourrait être attrayant pour certaines voire de nombreuses personnes vivant avec le VIH ». Ils soulignent toutefois aussi qu' « il y aura inévitablement un compromis à faire entre l'avantage de ne pas avoir à suivre fidèlement un traitement oral et l'inconvénient et l'inconfort associés au TAR injectable à action prolongée. »

Il y a d'autres enjeux associés aux traitements AAP qui auront un impact sur l'utilisation à grande échelle de ces médicaments. À titre d'exemple les chercheurs australiens ont souligné que « les systèmes de santé ne sont pas généralement configurés pour faciliter les injections régulières et récurrentes en temps opportun pour les personnes bien portantes. Il faudra de l'innovation, de la volonté politique et du temps pour changer cela ».

D'autres compagnies pharmaceutiques observent attentivement cette incursion de Viiv Healthcare dans le monde des formulations AAP. Si les efforts de Viiv réussissent sur le plan financier, il est possible qu'une ou plusieurs autres compagnies décident de suivre son exemple.

Ressource

Traitements à action prolongée : questions d'innocuité et autres enjeuxTraitementActualités 214

—Sean R. Hosein

RÉFÉRENCES :

  1. Boyd MA, Cooper DA. Long-acting injectable ART: the next revolution in HIV? Lancet. 2017 Sep 23;390(10101):1468-1470.
  2. Margolis DA, Gonzales-Garcia J, Stellbrink H-J. Long-acting intramuscular cabotegravir and rilpivirine in adults with HIV-1 infection (LATTE-2): 96-week results of a randomized, open-label, phase 2b, non-inferiority trial. Lancet. 2017 Sep 23;390(10101):1499-1510.