TraitementActualités
220

mars/avril 2017 

GS-91931 : un nouvel analogue nucléosidique en voie de développement

Gilead Sciences est en train de mettre au point un nouvel analogue nucléosidique portant le nom de code GS-9131. Une fois à l’intérieur des cellules, GS-9131 est activé par des enzymes et se convertit en un composé appelé GS-9148 qui est actif contre le VIH. Lorsqu’un médicament est pris sous une forme et qu’il se convertit en une autre à l’intérieur du corps, on parle de promédicament. Jusqu’à ce jour, la recherche porte à croire que GS-9131 (ou GS-9148) n’est pas susceptible de s’accumuler dans les cellules rénales ou de nuire à la partie des cellules responsables de la production d’énergie, c’est-à-dire les mitochondries. Ce point est important parce que les analogues nucléosidiques plus anciens avaient tendance à endommager les mitochondries et à causer des problèmes pour les personnes qui les prenaient. De plus, une version antérieure de l’analogue nucléotidique DF (fumarate de ténofovir disoproxil) avait tendance à s’accumuler dans les reins de certains patients et à causer la dysfonction rénale.

Dans le reste de cet article court, nous utiliserons seulement le nom GS-9131 par souci de simplicité.

Activité anti-VIH

Il existe deux souches principales du VIH :

  • VIH-1 : souche la plus courante
  • VIH-2 : souche moins courante se trouvant principalement dans des régions d’Afrique occidentale

On peut subdiviser le VIH-1 en de nombreux sous-types, tels les sous-types A, B, C, D, etc. Le sous-type B se trouve le plus couramment dans les régions suivantes : Amérique du Nord, Amérique centrale, Amérique du Sud, Europe occidentale, Japon, Australie et Nouvelle-Zélande. Dans les études de laboratoire sur des cellules et le VIH, GS-9131 est actif contre de nombreux sous-types du VIH.

GS-9131 est également actif contre certaines souches du VIH qui ont émergé à cause de la résistance aux analogues nucléosidiques et nucléotidiques suivants :

  • abacavir (Ziagen et dans Kivexa et Trizivir)
  • emtricitabine (FTC et dans Truvada et plusieurs autres combinaisons)
  • ddI (Videx)
  • AZT (Retrovir et dans Combivir et Trizivir)
  • d4T (Zerit)
  • ténofovir DF (Viread et dans Truvada et plusieurs autres combinaisons)

GS-9131 possède une activité antivirale intensifiée contre le VIH lorsqu’il est combiné aux médicaments suivants :

  • TAF (ténofovir alafénamide; nouvelle formulation plus sûre du ténofovir)
  • ténofovir DF
  • abacavir
  • éfavirenz (Sustiva, Stocrin et dans Atripla)
  • névirapine
  • darunavir (Prezista et dans Prezcobix)
  • dolutégravir (Tivicay et dans  Triumeq)
  • bictégravir

Grâce à cette propriété, GS-9131 pourrait être utile dans les régimes destinés aux personnes ayant une souche pharmacorésistante du VIH. Les premiers essais cliniques de ce médicament devraient débuter en 2017.

—Sean R. Hosein

RÉFÉRENCE :

White K, Margot N, Stray K, et al. GS-9131 is a novel NRTI with activity against NRTI-resistant HIV-1. Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections, 13-16 February 2017, Seattle. Abstract 436.