TraitementActualités
220

mars/avril 2017 

Le bictégravir dans le corps : informations préliminaires sur les interactions médicamenteuses

Créé par Gilead Sciences, le bictégravir (anciennement GS-9883) est un inhibiteur de l’intégrase expérimental qui fait actuellement l’objet d’essais cliniques de phase III. Nous présentons ci-dessous quelques informations préliminaires à propos du médicament.

Le bictégravir est puissant et actif contre de nombreuses souches du VIH qui sont résistantes aux inhibiteurs de l’intégrase suivants :

  • elvitégravir (dans Genvoya et Stribild)
  • raltégravir (Isentress)

Le bictégravir est également efficace contre certaines souches du VIH qui sont résistantes à l’inhibiteur de l’intégrase dolutégravir (Tivicay et dans Triumeq).

Une seule dose de 75 mg de bictégravir est suffisante pour maintenir des concentrations efficaces de ce médicament dans le sang et permettre ainsi une seule prise par jour.

Le bictégravir est bien absorbé et est lentement dégradé par les enzymes suivantes du corps : CYP3A4 et UGT1A1. 

Lorsque le bictégravir sera homologué, le fabricant publiera des instructions sur son usage approprié, ainsi que des informations sur les interactions médicamenteuses connues et potentielles. Entretemps, voici quelques informations préliminaires sur certaines interactions médicamenteuses impliquant le bictégravir.

Agents antiacides, laxatifs, suppléments de métaux et médicaments tamponnés

Gilead Sciences recommande que les patients prennent le bictégravir deux heures avant ou deux heures après la prise des médicaments suivants.

Agents antiacides, dont les suivants :

  • Alka-Seltzer
  • Gaviscon (comprimés et sirop)
  • Maalox (liquide et comprimés)
  • Lait de magnésie
  • Pepto-Bismol et Pepto Bismol pour enfants
  • Rolaids
  • Tums

Les suppléments de métaux incluent ceux qui contiennent du fer, du calcium et du magnésium. Comme dans le cas des antiacides, on devrait prendre le bictégravir deux heures avant ou deux heures après les produits dans la liste ci-dessus.

Antibiotiques

Les médicaments comme rifabutine et rifampine accélèrent l’activité des enzymes CYP3A4 et UGT1A1. La prise de ces médicaments peut réduire la quantité de bictégravir dans le sang de 38 % (dans le cas de la rifabutine) à 75 % (dans le cas de la rifampine).

Antifongiques

Le médicament voriconazole (Vfend) affaiblit l’activité de l’enzyme CYP3A4 et fait augmenter les concentrations de bictégravir de 61 %.

Médicaments contre le diabète

Les médecins prescrivent couramment la métformine (Glucophage) dans le cadre d’un plan visant à contrôler la glycémie. Le bictégravir peut accroître le taux de métformine dans le sang de près de 40 %. Cela pourrait causer des effets secondaires, tels que nausées et diarrhées, chez certaines personnes qui prennent la métformine. Il est probable que les médecins devront réduire la dose de métformine pour les personnes recevant le bictégravir. Un problème semblable survient lorsqu’on utilise la métformine avec un autre inhibiteur de l’intégrase appelé dolutégravir.

Médicaments contre l’hépatite C

Le bictégravir n’a pas d’impact sur les concentrations des médicaments vendus en co-formulation sous le nom d’Harvoni, soit le lédipasvir et le sofosbuvir. Gilead n’a pas publié d’informations sur les interactions potentielles entre le bictégravir et les médicaments anti-hépatite C fabriqués par d’autres compagnies.

Inhibiteurs de la protéase du VIH

Le médicament atazanavir (Reyataz) inhibe l’activité des enzymes CYP3A4 et UGT1A1 et peut donc augmenter considérablement le taux de bictégravir, soit de 310 %.

Hormones

Le bictégravir n’a pas d’effet sur les taux des estrogènes (norgestimate et éthinyl estradiol) se trouvant couramment dans les pilules anticonceptionnelles.

Un traitement complet dans un seul comprimé

Le bictégravir sera offert sous forme de co-formulation en combinaison avec les deux médicaments suivants :

  • TAF (ténofovir alafénamide; nouvelle version plus sûre du ténofovir)
  • FTC (emtricitabine)

Ces trois médicaments en un seul comprimé constitueront une option de traitement complète.

Les tests ont montré que ces trois médicaments étaient bien absorbés lorsqu’ils étaient utilisés ensemble. Lorsque les trois médicaments étaient pris avec de la nourriture, l’absorption du bictégravir augmentait d’à peu près 24 %. Comme cette augmentation n’est pas considérée comme significative du point de vue clinique, Gilead affirme que l’on peut prendre les trois médicaments avec ou sans nourriture.

—Sean R. Hosein

RÉFÉRENCE :

Zhang H, Custudio JM, Wei X, et al. Clinical pharmacology of the unboosted integrase strand transfer inhibitor bictegravir. Randomized trial of bictegravir or dolutegravir with FTC/TAF for initial HIV therapy. Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections. 13-16 February 2017, Seattle. Abstract 40.