Si vous venez d’apprendre que vous êtes séropositif...

Il se peut que vous soyez tout retourné d’apprendre que vous avez le VIH. Vous n’avez pas à vivre ce moment seul : il y a de l’aide. Avec un traitement, des soins et du soutien continus, le VIH peut être géré. Vous pouvez vivre longtemps et bien avec le VIH.

Vous avez fait le premier pas en passant un test de dépistage. Il est maintenant important de commencer un traitement aussitôt que possible.

  1. On peut traiter le VIH. Pour trouver un médecin en VIH, parlez à la personne qui vous a remis votre résultat. Si elle ne peut vous donner les coordonnées d’un médecin ou d’une clinique VIH, téléphonez à CATIE au 1-800-263-1638, à la ligne d’écoute de votre région ou visitez VIH411.ca.
  1. Le traitement anti-VIH est peut-être plus simple que vous ne le pensez. Les nouveaux médicaments anti-VIH sont plus faciles à prendre et causent généralement moins d’effets secondaires. Le traitement peut vous aider à rester en santé et réduit considérablement votre risque de transmettre le VIH à d’autres.
  1. Une infirmière de santé publique pourrait vous contacter et vous fournira de l’information sur le VIH. L’infirmière vous suggérera d’aviser vos partenaires sexuels et de consommation de drogues (si vous consommez des drogues) passés et actuels de passer un test VIH. Elle peut contacter ces partenaires de façon anonyme sans dévoiler votre nom.
  1. Vous n’avez pas à dire à tout le monde que vous avez le VIH, mais vous avez l’obligation légale d’informer votre ou vos partenaire(s) sexuel(s) avant d’avoir des relations sexuelles s’il y a un risque de transmission.
  1. Renseignez-vous pour savoir comment vous protéger et protéger les autres. Le VIH peut être transmis lors de relations sexuelles ou en partageant du matériel pour utiliser des drogues (comme des aiguilles). Mais il y a des choses que vous pouvez faire pour avoir des relations sexuelles plus sécuritaires, comme utiliser des condoms et prendre des médicaments anti-VIH pour maintenir une charge virale indétectable. Si vous consommez des drogues, vous pouvez réduire le risque de transmission, en utilisant de matériel neuf chaque fois que vous consommez.

    Pour en savoir plus sur les relations sexuelles plus sécuritaires et la consommation de drogues de façon plus sécuritaire, parlez avec une infirmière de la santé publique ou un autre professionnel de soins de santé ou appelez CATIE.

  1. Il est important d’obtenir du soutien. Les organismes de lutte contre le VIH peuvent vous fournir de l’information et du counseling et vous orienter vers des services dans votre région. Pour trouver un organisme en VIH près de chez vous, visitez VIH411.ca ou contactez CATIE.
     

Pour plus d’information :

Pour toute question, vous pouvez téléphoner à la ligne d’écoute de votre région ou parler à l’un des coordinateurs régionaux de l’éducation en matière de santé de CATIE au 1-800-263-1638. Votre appel sera traité de manière confidentielle. Veuillez noter que nous acceptons les appels à frais virés durant nos heures de bureau.

Nous répondons aux appels du lundi au jeudi de 10 h à 18 h (heure de l’Est).

Vous pouvez aussi nous envoyer un courriel à questions@catie.ca (Les courriels ne sont pas privés ou confidentiels. Pour votre protection, nos réponses n’incluront pas d’information confidentielle.)

Voici certaines ressources pour vous aider dans les prochaines étapes :

Trouver de l’aide dans votre région

Pour trouver un organisme de lutte contre le sida ou un service lié au VIH dans votre région, veuillez consulter VIH411.

Pour trouver la ligne d’écoute dans votre région, veuillez consulter Lignes d'écoute.

Accepter votre diagnostic

Vivre en santé

  • Vision positive, le magazine de CATIE sur la santé et le bien-être à l’intention des personnes vivant avec le VIH

Les relations sexuelles plus sécuritaires et l’utilisation plus sécuritaire de drogues

Traitement du VIH

  • Quand commencer? d’Un guide pratique du traitement antirétroviral, le guide de CATIE sur le traitement antirétroviral

Le VIH et la loi