Point de mire sur la prévention

Printemps 2018 

Lignes directrices de pratique pour les pairs navigateurs de la santé auprès de personnes vivant avec le VIH : Une nouvelle ressource sur le développement de programmes pour les organismes communautaires (Partie 2)

par Logan Broeckaert et Laurel Challacombe

CATIE, en collaboration avec un groupe de travail d’experts national, publient des lignes directrices pour appuyer la création, la mise sur pied et le renforcement des programmes de pairs navigateurs de la santé. Les Lignes directrices de pratique pour les pairs navigateurs de la santé auprès de personnes vivant avec le VIH constituent une ressource pour les organismes communautaires qui fournissent des recommandations fondées à la fois sur les données probantes et sur la pratique. 

Cet article couvre les recommandations clés liées à la gestion d’un programme de pairs navigateurs de la santé. Dans un article précédent de Point de mire sur la prévention, nous avons passé en revue les chapitres sur l’évaluation de l’infrastructure de l’agence, des rôles et des responsabilités des pairs navigateurs de la santé et des considérations éthiques.

Augmenter l'accès à un continuum de services pour les personnes vivant avec le VIH

Pour qu'une personne vivant avec le VIH connaisse des résultats optimaux pour sa santé, elle a besoin d'avoir accès à un continuum de services, y compris les suivants :

  • dépistage et diagnostic du VIH
  • liaison avec des soins médicaux appropriés et d'autres services de santé
  • soutien dans le cadre des soins
  • accès à un traitement anti-VIH (TAR) lorsqu'elle est prête
  • soutien pendant le traitement

Nous savons toutefois qu'il existe des obstacles importants aux soins qui font en sorte qu'il est difficile pour certaines personnes vivant avec le VIH de s'impliquer de façon optimale dans les soins. Les obstacles systémiques, soit ceux causés par la structure du système de santé, peuvent inclure le processus de prise de rendez-vous,1 la prestation fragmentée des services2,3 et le manque de services de soins de santé spécialisés sur le plan local.4

Les obstacles individuels aux soins sont spécifiques à chaque client. Les exemples incluent le manque d'accès au transport,5,6 à une saine alimentation et à un logement adéquat,6 l'insuffisance des ressources financières6,7 et le manque de soutien social.4,6 Les autres obstacles individuels importants peuvent inclure la consommation de drogues ou d'alcool et les maladies mentales.

Qu'est-ce que la navigation de la santé?

La navigation de la santé est une approche de programmation qui aide les clients à surmonter à la fois les obstacles systémiques et individuels aux soins.

Le groupe de travail a défini la navigation de la santé auprès de personnes vivant avec le VIH comme une approche centrée sur la personne qui vise à orienter, à relier, à diriger, à éduquer et à accompagner les personnes vivant avec le VIH au sein des systèmes de santé. Les objectifs de la navigation de la santé consistent à renforcer la capacité des clients de gérer eux-mêmes leurs soins du VIH, de naviguer au sein des systèmes et, finalement, d'améliorer leur santé et bien-être.

La navigation de la santé a un impact positif sur la santé et le bien-être des personnes vivant avec le VIH

Lorsque les clients séropositifs ont le soutien des services de navigation de la santé, ils sont plus susceptibles de s'impliquer dans les soins, ce qui est un pas important vers l'obtention des bienfaits du traitement et d'autres soutiens. Nombre d'études ont révélé que les navigateurs de la santé en VIH (autant les pairs que les professionnels) ont un impact positif sur les taux d'implication et de rétention dans les soins.8,9,10,11,12,13,14,15,16,17 Outre l'amélioration de l'implication dans les soins, les services de navigation de la santé ont un impact positif sur les résultats du traitement, tels que l'augmentation du compte de CD4 et la réduction de la charge virale.8,10,11,12,13,15

Que sont les Lignes directrices de pratique pour les pairs navigateurs de la santé auprès de personnes vivant avec le VIH?

CATIE a convoqué 13 personnes pour former un groupe de travail d'experts national chargé d'orienter et de créer des lignes directrices sur la navigation de la santé par les pairs pour les personnes vivant avec le VIH. Le groupe de travail réunissait fournisseurs de services de première ligne, planificateurs de programmes, praticiens en santé publique, cliniciens et chercheurs. On a établi un processus participatif pour créer et réviser les lignes directrices, ce qui a donné lieu à plus de cent recommandations.

  • Le groupe de travail s'est laissé guider par cinq valeurs centrales : l'implication accrue et significative des personnes vivant avec le VIH (GIPA/MEPA), la réduction des méfaits, l'anti-oppression, l'autodétermination, la résilience et la pratique sensible aux traumatismes.

Les lignes directrices ont pour objectif :

  • d’améliorer la qualité et l'uniformité des programmes de pairs navigateurs de la santé
  • d’améliorer l'efficacité des programmes de pairs navigateurs de la santé afin qu'ils exercent un impact positif sur la santé et le bien-être des personnes vivant avec le VIH
  • de renforcer les modèles et les ressources locaux/régionaux, dont grand nombre ont été créés et orientés par des personnes vivant avec le VIH

Les lignes directrices de pratique sont fondées sur des données probantes nées de la recherche et de la pratique et incluent trois éléments :

  1. Recommandations. Fournir des recommandations générales fondées sur la recherche et la pratique pour faciliter le développement, la mise sur pied et le renforcement des programmes de pairs navigateurs de la santé. Le genre de données probantes (recherche ou pratique) utilisées pour orienter chaque recommandation est précisé.
  2. Évaluations des données probantes. Synthétiser et analyser les meilleures données probantes possibles publiées dans les revues évaluées par des pairs et la littérature grise.
  3. Scénarios. Illustrer comment les recommandations peuvent être appliquées à la pratique en se fondant sur l'expérience du groupe de travail d'experts.

Gestion du programme de pairs navigateurs de la santé

Recrutement et sélection (chapitre 4)

Les organismes hôtes sont responsables de la gestion et de la sélection des pairs navigateurs de la santé. Dans ce chapitre, il y a 32 recommandations qui se rapportent à :

  • définir les compétences que les candidats devraient démontrer
  • développer un processus pour appuyer les candidats afin de les aider à déterminer s’ils sont prêts
  • élaborer un processus de sélection équitable et transparent.

Voici un exemple de recommandation et du scénario qui l’accompagne :

RECOMMANDATION 19 : Soutenir et guider les personnes vivant avec le VIH afin qu'elles puissent déterminer si elles sont préparées sur le plan émotionnel à travailler avec des clients faisant face à des défis semblables aux leurs. (Genre de données probantes : recherche et pratique)

Scénario : Samir songe à devenir pair navigateur de la santé dans sa clinique locale. La superviseuse du programme, Danielle, écrit quelques scénarios racontant des situations typiques et problématiques qui ont lieu à la clinique. Elle s’assoit avec Samir et lui explique comment il faudrait aborder chaque situation. Cela aide Samir à conceptualiser certaines réalités émotionnelles et éthiques faisant partie du travail du pair navigateur. En plus d’aider Samir à consolider son intérêt à devenir pair navigateur, cette expérience aide Danielle à confirmer que Samir comprend le genre de travail qu’il fera et qu’il est prêt à relever ce nouveau défi.

Compensation (chapitre 5)

Les organismes hôtes sont responsables de rémunérer les pairs navigateurs de la santé pour leur travail. Dans ce chapitre, il y a quatre recommandations qui se rapportent à :

  • la compensation équitable des pairs navigateurs de la santé
  • l’élaboration de politiques et de procédures relatives à la compensation.

Voici un exemple de recommandation et du scénario qui l’accompagne :

RECOMMANDATION 3 : Inviter les pairs navigateurs de la santé à participer à l'élaboration de politiques et de procédures relatives à la compensation qui répondent à leurs besoins. Les politiques devraient refléter les limites de revenu imposées par les programmes d'aide sociale et de prestations d'invalidité. Elles devraient également définir clairement les bénéfices auxquels les pairs navigateurs ont droit s'ils reçoivent aussi un salaire, une allocation ou des honoraires. Les politiques relatives à la compensation doivent se conformer aux autres politiques de l'organisme, ainsi qu'aux lois provinciales et territoriales se rapportant à la rémunération et aux bénéfices. (Genre de données probantes : recherche et pratique)

Scénario : Yu se fait offrir un poste à temps partiel comme pair navigateur de la santé en vertu duquel il travaillera 17 heures par semaine pour un salaire horaire. Lorsqu'on lui offre l'emploi, Yu demande à son superviseur Obim quel impact cela pourrait avoir sur son programme de soutien au revenu. Ils déterminent que le salaire n'est pas suffisant pour permettre à Yu de renoncer à son programme de soutien au revenu mais qu'il aura un impact sur ses frais de logement et les prestations qu'il reçoit du programme. Yu et Obim évaluent les autres possibilités de rémunération.

Obim comprend que l'usage de cartes-cadeaux entraînera plusieurs complications légales et éthiques, alors il examine de nouveau la politique relative à la compensation de l'organisme. Celle-ci stipule que les employés de l'organisme recevront un chèque correspondant aux heures travaillées et à l'échelle salariale associée au poste. Obim et Yu ont une discussion pour déterminer le nombre optimal d'heures que Yu devrait travailler pour maximiser le revenu provenant de ses prestations de soutien au revenu et de son travail rémunéré.

Supervision, soutien et mentorat (chapitre 6)

Les organismes hôtes sont responsables de la supervision, du soutien et du mentorat des pairs navigateurs de la santé. Dans ce chapitre, il y a 12 recommandations qui se rapportent à :

  • la supervision, soutien et mentorat des pairs navigateurs de la santé
  • le jumelage des pairs navigateurs de la santé et des clients
  • les autosoins des pairs navigateurs de la santé

Voici un exemple de recommandation et du scénario qui l’accompagne :

RECOMMANDATION 6 : Lorsque la relation entre un pair navigateur et un client ne réussit pas, essayer de déterminer les raisons et les chances de trouver une solution au problème avant de commencer la transition du client vers un autre navigateur. (Genre de données probantes : pratique)

Scénario : Durant sa rencontre de supervision régulière, Thérèse, une pair navigatrice de la santé, parle des problèmes qu'elle éprouve avec l'un de ses clients. Les choses s'étaient bien passées initialement, mais le client a récemment rechuté et recommencé à boire excessivement. Au cours des deux dernières rencontres, le client a fait plusieurs commentaires négatifs au sujet de la sobriété continue de Thérèse. Celle-ci avoue qu'elle ne se sent plus en sécurité dans la relation. La superviseuse du programme propose que l'équipe de soins du client se rencontre pour déterminer s'il devrait être jumelé à un autre pair navigateur ou encore si une approche différente pourrait aider à maintenir la relation durant cette période.

Formation (chapitre 7)

Les organismes hôtes sont responsables de fournir aux pairs navigateurs de la santé la formation nécessaire pour assumer leurs rôles et responsabilités. Dans ce chapitre, il y a 27 recommandations qui se rapportent au(x) :

  • méthodes de formation des pairs navigateurs de la santé
  • contenu de formation des pairs navigateurs de la santé

Voici un exemple de recommandation et du scénario qui l’accompagne :

RECOMMANDATION 8 : Reconnaître les occasions pertinentes de formation et de développement professionnel continus et les fournir aux pairs navigateurs de la santé en tenant compte de leurs besoins et de ceux des clients, ainsi que de l'évolution des connaissances sur le VIH, l'hépatite C et les infections transmissibles sexuellement (ITS). De plus, les pairs navigateurs eux-mêmes devraient proposer des sujets en vue des apprentissages futurs. (Genre de données probantes : recherche et pratique)

Scénario : Géorgie est superviseuse d'un programme de pairs navigateurs de la santé. Elle comprend que les styles d'apprentissage et la vitesse de l'apprentissage varient d'une personne à l'autre. Tous les nouveaux pairs navigateurs reçoivent de Géorgie une formation de base qui est augmentée par l'observation d'autres navigateurs plus expérimentés. Géorgie fait aussi une évaluation annuelle du rendement lors de laquelle elle et les navigateurs s'entendent sur les objectifs d'apprentissage de ceux-ci.

Dans le cadre du développement professionnel continu, les pairs navigateurs sont encouragés et rémunérés pour assister à des ateliers et à des dîners-conférences organisés par l'organisme hôte ou ses partenaires externes. De plus, l'organisme a alloué des fonds pour faciliter le développement professionnel des pairs navigateurs. Géorgie et les navigateurs utilisent cet argent pour assister à des formations, à des réunions et à des conférences externes qu'ils considèrent comme importantes pour leur développement en tant que pairs navigateurs de la santé.        

Suivi et évaluation (chapitre 8)

Les organismes hôtes sont responsables d’effectuer le suivi et l’évaluation de leur programme de pairs navigateurs de la santé. Dans ce chapitre, il y a six recommandations qui se rapportent à :

  • l’élaboration d'une stratégie d'évaluation pour le programme de pairs navigateurs de la santé
  • la détermination des résultats à mesurer
  • la collecte de statistiques en rapport avec l'administration du programme
  • l’utilisation d'une variété de méthodes d'évaluation

Voici un exemple de recommandation et du scénario qui l’accompagne :

RECOMMANDATION 1 : Élaborer une stratégie d'évaluation qui est appropriée et pertinente pour l'organisme et du point de vue culturel afin d'évaluer le programme de pairs navigateurs de la santé, puis intégrer les résultats de l'évaluation dans le programme. (Genre de données probantes : recherche et pratique)

Scénario : Igor et Amélie, respectivement superviseur du programme de pairs navigateurs de la santé et directrice de l'autorité de la santé responsable du financement, se rencontrent pour élaborer une stratégie d'évaluation. Ils conviennent de créer un modèle logique pour établir les indices permettant de déterminer le mieux possible si le programme atteint ses objectifs, ainsi que son impact sur les clients et les pairs navigateurs. Ils considèrent aussi les méthodes de collecte de données possibles et organisent un groupe de discussion représentant les clients afin de connaître leur avis. Igor propose des activités de collecte de données déjà utilisées par son organisme, telle l'inscription des données démographiques des nouveaux clients dès leur admission dans le programme. Igor et Amélie s'entendent aussi sur d'autres méthodes de collecte de données qui seraient gérables pour le programme, tel un sondage trimestriel pour évaluer la satisfaction des clients. Ensemble, les indices et les activités d'évaluation choisis aideront Igor et Amélie à voir comment le programme réussit et fourniront les données nécessaires pour améliorer le programme et réclamer d'autres ressources si le besoin existe.

Intégration des pairs navigateurs de la santé dans l'organisme hôte (chapitre 9)

Les organismes hôtes sont responsables d’assurer l’intégration des membres du personnel et des bénévoles, nouveaux et existants, à leur programme de pairs navigateurs de la santé. Dans ce chapitre, il y a six recommandations qui se rapportent à :

  • la formation du personnel sur les principes GIPA/MEPA (participation accrue/implication significative des personnes vivant avec le VIH)
  • l’orientation du personnel de l'organisme hôte par rapport à la présence de pairs navigateurs de la santé sur le lieu de travail
  • la formation spécifique des superviseurs du programme de pairs navigateurs de la santé

Voici un exemple de recommandation et du scénario qui l’accompagne :

RECOMMANDATION 4 : Souligner clairement à tout le personnel comment les pairs navigateurs de la santé s'intègrent dans la structure de l'organisme afin de faciliter des interactions respectueuses entre le personnel et les pairs navigateurs et d'assurer le maintien de limites appropriées. (Genre de données probantes : pratique)

Scénario : Un organisme communautaire local compte lancer un programme de pairs navigateurs de la santé dans le prochain exercice financier. Olivier, superviseur du programme engagé pour le surveiller, se prépare à intégrer des pairs navigateurs de la santé dans les services de l'organisme hôte. Olivier organise des séances d'orientation pour tout le personnel de l'organisme. Avec l'apport de deux animateurs d'ateliers séropositifs, Olivier tient une série de séances qui aident le personnel à comprendre le rôle unique que jouent les pairs navigateurs dans le soutien aux autres personnes vivant avec le VIH, ainsi que les défis auxquels ils peuvent faire face en tant qu'utilisateurs et fournisseurs de services. Olivier anime aussi une discussion respectueuse sur les façons de travailler avec les pairs navigateurs.

Intégration des pairs navigateurs de la santé dans les milieux de soins (chapitre 10)

Les organismes hôtes devraient établir des partenariats formels avec des équipes de soins VIH dans des milieux de soins de santé comme les hôpitaux et les cliniques afin de fournir des services de soins plus intégrés à leurs clients. Ceci inclut un travail pour déterminer comment les pairs navigateurs peuvent être intégrés aux services de soins de santé existants. Dans ce chapitre, il y a quatre recommandations qui se rapportent à :

  • la négociation de l'intégration des pairs navigateurs de la santé dans l'équipe de soins
  • l’orientation du personnel des milieux de soins de santé sur la présence de pairs navigateurs de la santé sur le lieu de travail
  • l’établissement de voies de communication ouvertes entre les pairs navigateurs de la santé et les autres membres de l'équipe de soins

Voici un exemple de recommandation et du scénario qui l’accompagne :

RECOMMANDATION 4 : Établir des voies de communication ouvertes entre les pairs navigateurs de la santé et les autres membres de l'équipe de soins. Les voies de communication peuvent se développer d'elles-mêmes au fil du temps, ou il pourrait être nécessaire de les établir en utilisant divers mécanismes, telles les lignes directrices sur la communication respectueuse ou les réunions de personnel régulières. (Genre de données probantes : recherche et pratique)

Scénario : Dans le cadre d'un partenariat clinique-communautaire local établi pour offrir un service de pairs navigateurs de la santé, il existe de nombreuses voies de communication formelles et informelles entre les pairs navigateurs et les autres membres de l'équipe de soins. À titre d'exemple, notons que les pairs navigateurs assistent aux réunions de personnel régulières afin de discuter des activités quotidiennes de la clinique. De plus, ils participent aux réunions consultatives auprès des patients afin de transmettre la rétroaction de ceux-ci. Le superviseur du programme de pairs navigateurs rencontre régulièrement un membre de l'équipe de soins pour entendre les préoccupations éventuelles du personnel à l'égard du programme et pour souligner les préoccupations des pairs navigateurs.

Le mentorat individuel constitue également une voie de communication importante entre les pairs navigateurs et les autres membres de l'équipe de soins. Lorsque la clinique est calme, les navigateurs posent des questions au personnel de soins de santé sur les sujets qu'ils connaissent moins bien afin d'élargir leurs connaissances et compétences. Pour leur part, le personnel de soins de santé interroge souvent les navigateurs sur leur expérience vécue en tant que personnes gaies ou utilisateurs de drogues ou encore sur d'autres expériences courantes que les navigateurs et les clients ont peut-être en commun.

Participation et développement communautaires pour soutenir les programmes de pairs navigateurs de la santé (chapitre 11)

Les organismes hôtes sont responsables de la participation et du développement communautaire pour appuyer le travail des pairs navigateurs de la santé avec les organismes communautaires externes. Dans ce chapitre, il y a six recommandations qui se rapportent à :

  • la réflexion sur la nécessité d'une stratégie de participation communautaire
  • l’éducation et l’implication d'autres organismes pour soutenir le programme de pairs navigateurs de la santé
  • l’élaboration de protocoles d'entente avec les partenaires communautaires
  • le soutien aux pairs navigateurs de la santé afin qu'ils acquièrent et maintiennent des connaissances à jour sur les services communautaires
  • la facilitation de l'intégration des pairs navigateurs de la santé dans la communauté

Voici un exemple de recommandation et du scénario qui l’accompagne :

RECOMMANDATION 3 : Solliciter le soutien continu des organismes communautaires externes au programme de pairs navigateurs de la santé après que les navigateurs ont commencé à travailler avec des clients dans la communauté. Dans le respect des principes GIPA/MEPA, faciliter les occasions pour les pairs navigateurs de participer à ce processus en tant que conseillers et ambassadeurs du programme, ou encore d'autres façons appropriées et pertinentes. (Genre de données : pratique)

Scénario : Ryan est superviseur du programme de pairs navigateurs de la santé. Son équipe de pairs navigateurs et lui sont ravis d'avoir reçu le Certificat de contribution communautaire aux soins de santé en reconnaissance de leur travail continu lié à la participation communautaire au cours de la dernière année. Ryan souhaite maintenant formaliser les collaborations informelles existantes avec les organismes communautaires et en établir des nouvelles. Avec l'apport des navigateurs, Ryan travaille avec le centre local de santé des Premières Nations afin de normaliser le processus d'orientation des clients utilisé par tous. De plus, il obtient de l'espace satellite pour offrir des quarts réguliers aux navigateurs dans les cliniques de dépistage du VIH de la ville et signe un protocole d'entente afin que les navigateurs puissent suivre et observer les intervenants de deux organismes de réduction des méfaits dans le cadre de leur formation.

Le point culminant des efforts de l'équipe en matière de participation communautaire est la finalisation d'une entente entre le programme de pairs navigateurs de la santé et la faculté de médecine locale. À partir de l'automne, les pairs navigateurs seront engagés à titre d'instructeurs auprès des étudiants en médecine afin de les aider à interagir avec les patients séropositifs.

Consultez le portail des pairs navigateurs de la santé de CATIE

Les lignes directrices et les études de cas et les examens des données probantes se trouvent sur le site Web de CATIE.

Références

  • 1. Percac-Lima S, Grant RW, Green AR, et al. A Culturally tailored navigator program for colorectal cancer screening in a community health center: A randomized, controlled trial. Journal of General Internal Medicine. 2009 Feb;24(2):211–217.
  • 2. Basu M, Linebarger J, Gabram SGA, et al. The effect of nurse navigation on timeliness of breast cancer care at an academic comprehensive cancer center: Nurse Navigation and Timeliness of Care. Cancer. 2013 Jul 15;119(14):2524–2531.
  • 3. Cantril C, Haylock PJ. Patient navigation in the oncology care setting. Seminars in Oncology Nursing. 2013 May;29(2):76–90.
  • 4. a. b. Koh C, Nelson JM, Cook PF. Evaluation of a patient navigation program. Clinical Journal of Oncology Nursing. 2010;15(1):41–48.
  • 5. Whop LJ, Valery PC, Beesley VL, et al. Navigating the cancer journey: A review of patient navigator programs for Indigenous cancer patients. Asia-Pacific Journal of Clinical Oncology. 2012 Dec;8(4):e89–e96.
  • 6. a. b. c. d. Domingo JB, Davis EL, Allison AL, Braun KL. Cancer patient navigation case studies in Hawai‘i: The complimentary role of clinical and community navigators. Hawaii Medical Journal. 2011;70(12):257–261.
  • 7. Freeman HP. Patient Navigation: A community based strategy to reduce cancer disparities. Journal of Urban Health. 2006 Mar 3;83(2):139–141.
  • 8. a. b. Bradford JB, Coleman S, Cunningham W. HIV system navigation: An emerging model to improve HIV care access. AIDS Patient Care and STDs. 2007 Jun;21(s1):S49–S58.
  • 9. Wohl AR, Dierst-Davies R, Victoroff A, et al. Implementation and operational research: The Navigation Program: An intervention to reengage lost patients at 7 HIV clinics in Los Angeles county, 2012–2014. Journal of Acquired Immune Deficiency Syndromes. 2016;71(2):e44–e50.
  • 10. a. b. Farrisi D, Dietz N. Patient navigation is a client-centered approach that helps to engage people in HIV care. HIV Clinician. 2013;25(1):1–3.
  • 11. a. b. Willis S, Castel AD, Ahmed T, et al. Linkage, engagement, and viral suppression rates among HIV-infected persons receiving care at medical case management programs in Washington D.C. Journal of Acquired Immune Deficiency Syndromes. 2013 Nov;64(Supplement 1):S33–S41.
  • 12. a. b. Irvine M, Chamberlin S, Robbins R, Kulkarni S, Robertson M, Nash D. Come as you are: Improving care engagement and viral load suppression among HIV care coordination clients with lower mental health functioning, unstable housing, and hard drug use. AIDS and Behavior. 2017 Jun;21(6):1572–1579.
  • 13. a. b. Anderson E, Momplaisir F, Corson C, Brady K. Assessing the impact of perinatal HIV case management on outcomes along the HIV care continuum for pregnant and postpartum women living with HIV, Philadelphia 2005-2013. AIDS and Behavior. 2017 Sep;21(9):2670–2681.
  • 14. Zaller ND, Holmes L, Dyl AC, et al. Linkage to treatment and supportive services among HIV-positive ex-offenders in Project Bridge. Journal of Health Care for the Poor and Underserved. 2008 May;19(2):522–531.
  • 15. a. b. Brennan-Ing M, Seidel L, Rodgers L, et al. The impact of comprehensive case management on HIV client outcomes. PLoS One. 2016 Feb 5;11(2):e0148865. Disponible à l’adresse : http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0148865
  • 16. Broaddus M, Hanna CR, Schumann C, Meier A. “She makes me feel I’m not alone”: Linkage to Care Specialists provide social support to people living with HIV. AIDS Care. 2015;27(9):1104–1107. Disponible à l’adresse : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4596723/
  • 17. Sena A, Donovan J, Swygard H, et al. The North Carolina HIV Bridge Counselor Program: Outcomes form a statewide level intervention to link and re-engage HIV-infected persons in care in the south. Journal of Acquired Immune Deficiency Syndromes. 2017 Sep 1;76(1):e7–e14.

À propos de l’auteur

Logan Broeckaert détient une maîtrise en histoire et était recherchiste/rédactrice à CATIE. Avant de se joindre à CATIE, Logan a travaillé à des projets nationaux et provinciaux de recherche et d’échange de connaissances pour le compte de la Société canadienne du sida et de l’Association de la santé publique de l’Ontario.

Laurel Challacombe possède une maîtrise en épidémiologie et est actuellement directrice associée, Recherche/Évaluation et science de la prévention chez CATIE. Laurel travaille depuis plus de 10 ans dans le domaine du VIH et a occupé un certain nombre de postes dans des organismes provinciaux et régionaux, en y faisant de la recherche et de l’échange et transfert de connaissances.