Point de mire sur la prévention

Printemps 2015 

Lettre de la rédaction

par Zak Knowles

La prévention du VIH chez les couples sérodifférents : Un paradigme changeant

On est souvent porté à croire que les couples sérodifférents courent un « risqué élevé » de transmission du VIH. Nous explorons ici les nouvelles options en matière de prévention du VIH qui facilitent maintenant la prévention de la transmission du VIH au sein de couples sérodifférents.

par James Wilton

Points de vue des premières lignes : Le counseling des couples sérodifférents

Trois fournisseurs de services partagent leurs points de vue et leurs approches relativement au counseling de couples sérodifférents.

Dépistage rapide du VIH au point de service : Un examen des données probantes

Le dépistage est la première étape, et la plus cruciale, de la cascade du traitement du VIH. Le dépistage rapide au point de service permet, lors d’une seule et même visite, de se faire dépister et de connaître le résultat du test. Un examen de la littérature scientifique montre que le  dépistage rapide au point de service est une stratégie efficace et acceptable.

par Logan Broeckaert et Laurel Challacombe

Réduction des méfaits derrière les barreaux : Les programmes de seringues et d’aiguilles en prison

Le VIH et l’hépatite C dans les prisons canadiennes sont de sérieux problèmes de santé publique. Nous examinons les pratiques exemplaires du programme de seringues et d’aiguilles en prison actuelles et internationales, les modèles et approches visant à réduire la transmission de ces virus, et nous suggérons des manières de les introduire au Canada.

par Emily van der Meulen et Sandra Ka Hon Chu

Un nouveau discours : Pourquoi les initiatives de prévention du VIH au Canada doivent inclure le traitement du VIH

L’ONUSIDA a proposé un ambitieux ensemble d’objectifs visant à intensifier les efforts de traitement du VIH à l’échelle mondiale. La stratégie souligne le fait que le potentiel considérable du traitement du VIH n’est pas exploité. Nous explorons le rôle crucial que peut jouer le travail de prévention du VIH dans le « nouveau discours sur le traitement du VIH ».

par Tim Rogers

La situation du dépistage du VIH au Canada : Une revue systématique

Un diagnostic précoce est crucial pour améliorer la santé et réduire le risque de nouvelles transmissions du VIH. Une revue systématique a exploré la situation du dépistage du VIH dans diverses populations du Canada.

par James Wilton

Mise à jour sur la recherche : Le dépistage de routine pourrait-il aider à réduire le nombre de personnes qui ne savent pas qu’elles sont séropositives au VIH?

L’une des recommandations pour améliorer le dépistage du VIH afin de réduire le nombre d’infections par le VIH non diagnostiquées consiste à ajouter l’offre d’un test de dépistage du VIH aux soins médicaux de routine au Canada. Le dépistage de routine s’est avéré très efficace pour diagnostiquer des cas d’infection à VIH et pour arrimer les patients à des soins dans deux contextes de soins de santé aux États-Unis.

par Laurel Challacombe

Mise à jour sur la recherche : Quelles leçons peut-on tirer de la campagne américaine de dépistage du VIH?

La Journée nationale de dépistage du VIH aux États-Unis augmente le nombre de tests et le nombre de nouveaux résultats positifs chez les populations à risque. Elle augmente aussi significativement le pourcentage de tests de dépistage du VIH chez les populations à risque élevé. Une journée nationale de dépistage du VIH au Canada pourrait potentiellement augmenter le nombre de personnes qui se font tester.

par Logan Broeckaert

Des ressources internationales sur la prévention chez les hommes gais

Vous avez besoin d’inspiration pour votre travail de prévention auprès des hommes gais? Les ressources, campagnes et outils de différents pays illustrent comment des organismes s’y sont pris pour motiver et éduquer les hommes gais, au sujet des risques de VIH et d’hépatite C, de même que du dépistage et de la prévention.

par Erica Lee

La PrEP dans le « vrai monde » : résultats de l’essai de prolongation ouvert iPrEX

Les résultats de l’essai de prolongation ouvert iPrEX (iPrEX OLE) ont apporté des éclaircissements importants quant à l’utilisation « non indiquée sur l’étiquette » de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) et sont les premiers à démontrer que la PrEP peut prévenir les nouvelles infections par le VIH dans un contexte du « vrai monde ».

par James Wilton

Dix faits actuels que vous ne connaissez peut-être pas sur le VIH

La science relative au VIH est en constante évolution et ce que nous savions (ou croyions savoir) il y a seulement quelques années est incorrect, incomplet  ou doit être mis à niveau. Chaque année, nous en apprenons davantage sur le virus et la recherche continue de nous fournir de nouveaux outils pour prévenir, tester et traiter celui-ci.

Connectons nos programmes : programmes et ressources

Lisez au sujet de certains programmes canadiens qui ont recours à des approches novatrices pour améliorer l’accès à la prévention, au dépistage, au traitement, aux soins et au soutien en rapport avec le VIH.

Ressources essentielles

Quelles sont certaines des dernières ressources clés récentes en matière de VIH et d'hépatite C au Canada et à l’échelle internationale?

Nouvelles ressources sur la prévention

Une variété de ressources sur la prévention est disponible auprès du Centre de distribution de CATIE.

Remerciements

CATIE tient à remercier les individus suivants d’avoir collaboré à la production du présent numéro de Point de mire sur la prévention :  Logan Broeckaert, Laurel Challacombe, Tsion Demeke Abate, Laurie Edmiston, Heidi Exner, Riyas Fadel, Shalene Ha, Colm Holmes, Brittany Howlett, Ed Jackson, Sandra Ka Hon Chu, Zak Knowles, Andrea Langlois, Bob Leahy, Erica Lee, Zack Marshall, Alexandra Martin-Roche, John McCullagh, Ali Murphy, Dana Paquette, Mark Randall, Tim Rogers, Sandra Sasaki, Carol Strike, Len Tooley, Emily van der Meulen, Matthew Watson, James Wilton.

Équipe éditoriale : Laurel Challacombe, Logan Broeckaert, Zak Knowles.

La production de Point de mire sur la prévention a été rendue possible grâce aux contributions financières de l’Agence de la santé publique du Canada.