Point de mire sur la prévention

automne 2017 

Lignes directrices de pratique pour les pairs navigateurs de la santé auprès de personnes vivant avec le VIH : Une nouvelle ressource sur le développement de programmes pour les organismes communautaires (Partie 1)

par Logan Broeckaert

Les Lignes directrices de pratique pour les pairs navigateurs de la santé auprès de personnes vivant avec le VIH seront bientôt publiées. Cette nouvelle ressource s'adresse aux organismes communautaires qui souhaitent renforcer leurs programmes de pairs navigateurs de la santé en VIH existants ou en établir des nouveaux. Les lignes directrices, qui fournissent aux planificateurs des programmes des recommandations fondées sur des données probantes et des pratiques, ont été rédigées par un groupe de travail d'experts national composé de personnes vivant avec le VIH, de fournisseurs de services de première ligne, de planificateurs de programmes, de cliniciens et de chercheurs, en collaboration avec CATIE.

Dans cet article, nous passons en revue les données probantes à l'appui des pratiques de navigation de la santé se rapportant au VIH. Nous expliquons aussi les lignes directrices et faisons un survol des recommandations destinées à vous aider à déterminer si un programme de pairs navigateurs de la santé pourrait convenir à votre organisme et à vos clients. Dans un article du prochain numéro de Point de mire sur la prévention, nous ferons un survol des recommandations des lignes directrices se rapportant à l'administration d'un programme de pairs navigateurs de la santé.

Augmenter l'accès à un continuum de services pour les personnes vivant avec le VIH

Pour qu'une personne vivant avec le VIH connaisse des résultats optimaux pour sa santé, elle a besoin d'avoir accès à un continuum de services, y compris les suivants :

  1. dépistage et diagnostic du VIH
  2. liaison avec des soins médicaux appropriés et d'autres services de santé
  3. soutien dans le cadre des soins
  4. accès à un traitement anti-VIH (TAR) lorsqu'elle est prête
  5. soutien pendant le traitement

Nous savons toutefois qu'il existe des obstacles importants aux soins qui font en sorte qu'il est difficile pour certaines personnes vivant avec le VIH de s'impliquer de façon optimale dans les soins. Les obstacles systémiques, soit ceux causés par la structure du système de santé, peuvent inclure le processus de prise de rendez-vous,1 la prestation fragmentée des services2,3 et le manque de services de soins de santé spécialisés sur le plan local.4

Les obstacles individuels aux soins sont spécifiques à chaque client. Les exemples incluent le manque d'accès au transport,5,6 à une saine alimentation et à un logement adéquat,6 l'insuffisance des ressources financières6,7 et le manque de soutien social.4,6 Les autres obstacles individuels importants peuvent inclure la consommation de drogues ou d'alcool et les maladies mentales.

Qu'est-ce que la navigation de la santé?

La navigation de la santé est une approche de programmation qui aide les clients à surmonter à la fois les obstacles systémiques et individuels aux soins.

Le groupe de travail a défini la navigation de la santé auprès de personnes vivant avec le VIH comme une approche centrée sur la personne qui vise à orienter, à relier, à diriger, à éduquer et à accompagner les personnes vivant avec le VIH au sein des systèmes de santé. Les objectifs de la navigation de la santé consistent à renforcer la capacité des clients de gérer eux-mêmes leurs soins du VIH, de naviguer au sein des systèmes et, finalement, d'améliorer leur santé et bien-être.

La navigation de la santé a un impact positif sur la santé et le bien-être des personnes vivant avec le VIH

Lorsque les clients séropositifs ont le soutien des services de navigation de la santé, ils sont plus susceptibles de s'impliquer dans les soins, ce qui est un pas important vers l'obtention des bienfaits du traitement et d'autres soutiens. Nombre d'études ont révélé que les navigateurs de la santé en VIH (autant les pairs que les professionnels) ont un impact positif sur les taux d'implication et de rétention dans les soins.8,9,10,11,12,13,14,15,16,17 Outre l'amélioration de l'implication dans les soins, les services de navigation de la santé ont un impact positif sur les résultats du traitement, tels que l'augmentation du compte de CD4 et la réduction de la charge virale.8,10,11,12,13,15

Que sont les Lignes directrices de pratique pour les pairs navigateurs de la santé auprès de personnes vivant avec le VIH?

CATIE a convoqué 15 personnes pour former un groupe de travail d'experts national chargé d'orienter et de créer des lignes directrices sur la navigation de la santé par les pairs pour les personnes vivant avec le VIH. Le groupe de travail réunissait fournisseurs de services de première ligne, planificateurs de programmes, praticiens en santé publique, cliniciens et chercheurs. On a établi un processus participatif pour créer et réviser les lignes directrices, ce qui a donné lieu à plus de cent recommandations.

Le groupe de travail s'est laissé guider par cinq valeurs centrales : l'implication accrue et significative des personnes vivant avec le VIH (GIPA/MEPA), la réduction des méfaits, l'anti-oppression, l'autodétermination et la résilience.

Les lignes directrices ont pour objectif :

  • d’améliorer la qualité et l'uniformité des programmes de pairs navigateurs de la santé
  • d’améliorer l'efficacité des programmes de pairs navigateurs de la santé afin qu'ils exercent un impact positif sur la santé et le bien-être des personnes vivant avec le VIH
  • de renforcer les modèles et les ressources locaux/régionaux, dont grand nombre ont été créés et orientés par des personnes vivant avec le VIH

Les lignes directrices de pratique sont fondées sur des données probantes nées de la recherche et de la pratique et incluent trois éléments :

  1. Recommandations. Fournir des recommandations générales fondées sur la recherche et la pratique pour faciliter le développement, la mise sur pied et le renforcement des programmes de pairs navigateurs de la santé. Le genre de données probantes (recherche ou pratique) utilisées pour orienter chaque recommandation est précisé.
  2. Évaluations des données probantes. Synthétiser et analyser les meilleures données probantes possibles publiées dans les revues évaluées par des pairs et la littérature grise.
  3. Scénarios. Illustrer comment les recommandations peuvent être appliquées à la pratique en se fondant sur l'expérience du groupe de travail d'experts.

Adapter les structures des organismes pour incorporer les pairs navigateurs

Recommandations : Se préparer à établir un programme de pairs navigateurs de la santé

Évaluer l'infrastructure de l'organisme (Chapitre 1)

Les organismes qui souhaitent créer un programme de pairs navigateurs de la santé doivent évaluer leur capacité d'établir et de soutenir le programme. Le groupe d'experts a formulé trois recommandations se rapportant aux éléments suivants :

  • Évaluer la capacité de l'organisme à soutenir un programme de pairs navigateurs de la santé.
  • Évaluer la capacité de l'organisme à travailler dans un cadre s'inspirant des principes GIPA/MEPA.
  • Déterminer si l'organisme est prêt à s'assurer une culture inclusive.

Voici une recommandation et le scénario qui l'accompagne en guise d'exemple :

Recommandation 2 : Évaluer la capacité de l'organisme à travailler dans un cadre s'inspirant des principes GIPA/MEPA. (Genre de données probantes : recherche et pratique).

Scénario : Un organisme communautaire local offre actuellement un service de gestion des cas pour les personnes vivant avec le VIH. L'organisme est en train d'élargir son mandat afin de développer et de mettre sur pied un programme de pairs navigateurs de la santé. Après avoir examiné les Lignes directrices de pratique pour les pairs navigateurs de la santé auprès de personnes vivant avec le VIH, un expert-conseil travaillant avec l'organisme au développement du programme suggère que l'organisme envisage les façons dont il pourrait incorporer les principes GIPA/MEPA dans le développement et l'administration du programme. La direction de l'organisme réfléchit aux façons dont il implique les personnes vivant avec le VIH dans son travail jusqu'à présent. L'organisme ne compte aucune personne séropositive dans son conseil d'administration, et aucun membre de son personnel ne s'est identifié comme séropositif.

L'organisme avoue qu'il n'a pas fait de son mieux pour travailler dans le cadre GIPA/MEPA. Reconnaissant que les principes GIPA/MEPA visent à faire valoir les droits et les responsabilités des personnes vivant avec le VIH, y compris le droit à l'autodétermination et à la participation au processus de prise de décisions, l'organisme prend des mesures pour impliquer des personnes vivant avec le VIH dans les phases précoces du développement du programme. L'organisme s'adresse à une autre organisation pour solliciter des conseils sur les manières de bien communiquer avec les personnes vivant avec le VIH. L'organisme invite aussi ses clients séropositifs à participer. Il organise plusieurs rencontres avec des personnes vivant avec le VIH pour faciliter leur participation au développement du programme. À la fin, plusieurs personnes séropositives qui ont participé au processus de développement deviennent des pairs navigateurs de la santé au sein du nouveau programme.

Rôles et responsabilités des pairs navigateurs de la santé (Chapitre 2)

Les rôles des pairs navigateurs de la santé sont les fonctions spécifiques qu'ils accomplissent en tant que fournisseurs de services. Les navigateurs peuvent jouer une variété de rôles qui devraient refléter les besoins de la population de clients locale. Les rôles et les responsabilités des navigateurs varient selon le contexte local et les besoins des clients. Le groupe d'experts a formulé 19 recommandations se rapportant aux éléments suivants :

  • développement du rôle du pair navigateur de la santé
  • rôles centraux du pair navigateur de la santé
  • responsabilités centrales du pair navigateur de la santé

Voici une recommandation et le scénario qui l'accompagne en guise d'exemple :

Recommandation 2 : Définir un champ de pratique clair et établir des descriptions de fonctions provisoires qui reflètent le champ de pratique du pair-navigateur de la santé. Déterminer et communiquer les rôles et les responsabilités qui se trouvent en dehors du champ de pratique du pair navigateur. (Genre de données probantes : recherche et pratique)

Scénario : Leur formation terminée, les pairs navigateurs de la santé assurent leur superviseur du programme, Kai, qu'ils comprennent leur champ de pratique. Cependant, quelques semaines plus tard, Kai s'aperçoit que Zoé, une pair-navigatrice de la santé, franchit des limites avec ses clients et travaille en dehors de son champ de pratique. Bien que Kai reconnaisse que les navigateurs ont été engagés pour leurs compétences d'aidants, il doit régler cette question afin que les navigateurs puissent maintenir des relations appropriées et durables avec leurs clients. Au fil du temps, Kai travaille avec Zoé dans le but de soutenir sa capacité de maintenir les limites nécessaires. Kai est patient et revoit régulièrement le champ de pratique avec tous les navigateurs. Cela les aide à comprendre et à respecter leur champ de pratique et à maintenir des limites appropriées avec les clients.

Considérations éthiques (Chapitre 3)

Il existe des questions éthiques importantes dont il faut tenir compte lorsqu'on met sur pied un programme de pairs navigateurs de la santé. Le groupe d'experts a formulé 15 recommandations se rapportant aux éléments suivants :

  • processus de prise de décisions éthique
  • limites
  • confidentialité
  • dévoilement
  • rôles doubles du fournisseur de services et de l'utilisateur de services
  • santé et bien-être
  • conflits d'intérêt
  • déséquilibres de pouvoir
  • résolution des conflits
  • sécurité culturelle
  • transition après le programme

Voici une recommandation et le scénario qui l'accompagne en guise d'exemple :

Recommandation 12 : Développer la capacité des pairs navigateurs de la santé à comprendre l'impact de la culture et de l'identité sur la santé et le bien-être. (Genre de données probantes : recherche et pratique)

Scénario : Une clinique hospitalière qui soigne principalement des clients autochtones fournit de l'éducation à tout son personnel nouveau, y compris les pairs navigateurs de la santé, sur la culture, le pouvoir et le privilège et leurs rapports avec la santé. Puisque le programme inclut des navigateurs autochtones et non autochtones, le superviseur du programme, Alex, doit créer un environnement d'apprentissage ouvert et sécuritaire. Les navigateurs reçoivent du soutien afin d'explorer leur propre héritage culturel et leurs croyances et comment ils peuvent influencer leurs relations interpersonnelles. Alex veille à ce que l'éducation touchant l'histoire et la santé autochtones et les façons traditionnelles de savoir, de vivre et de guérir soit régulièrement fournie par un aîné local. Alex met aussi à la disposition des navigateurs des affiches et d'autres matériels culturellement appropriés qui mettent en valeur les sept enseignements sacrés, soit l'amour, le respect, le courage, l'honnêteté, la sagesse, l'humilité et la vérité. Les matériels sont offerts dans le but de faciliter des échanges avec les clients qui favorisent la sécurité et l'inclusion.

Prochaine étape?

Nous inclurons un survol des recommandations sur l'administration d'un programme de pairs navigateurs de la santé dans le prochain numéro de Point de mire sur la prévention, qui sera publié en janvier 2018.

Ressource

Lignes directrices de pratique pour les pairs navigateurs de la santé auprès de personnes vivant avec le VIH

Références

  • 1. Percac-Lima S, Grant RW, Green AR, et al. A Culturally tailored navigator program for colorectal cancer screening in a community health center: A randomized, controlled trial. Journal of General Internal Medicine. 2009 Feb;24(2):211–7.
  • 2. Basu M, Linebarger J, Gabram SGA, et al. The effect of nurse navigation on timeliness of breast cancer care at an academic comprehensive cancer center: Nurse Navigation and Timeliness of Care. Cancer. 2013 Jul 15;119(14):2524–31.
  • 3. Cantril C, Haylock PJ. Patient navigation in the oncology care setting. Seminars in Oncology Nursing. 2013 May;29(2):76–90.
  • 4. a. b. Koh C, Nelson JM, Cook PF. Evaluation of a patient navigation program. Clinical Journal of Oncology Nursing. 2010;15(1):41–8.
  • 5. Whop LJ, Valery PC, Beesley VL, et al. Navigating the cancer journey: A review of patient navigator programs for Indigenous cancer patients. Asia-Pacific Journal of Clinical Oncology. 2012 Dec;8(4):e89–e96.
  • 6. a. b. c. d. Domingo JB, Davis EL, Allison AL, Braun KL. Cancer patient navigation case studies in Hawai‘i: The complimentary role of clinical and community navigators. Hawaii Medical Journal. 2011;70(12):257–61.
  • 7. Freeman HP. Patient Navigation: A community based strategy to reduce cancer disparities. Journal of Urban Health. 2006 Mar 3;83(2):139–41.
  • 8. a. b. Bradford JB, Coleman S, Cunningham W. HIV system navigation: An emerging model to improve HIV care access. AIDS Patient Care and STDs. 2007 Jun;21(s1):S49–S58.
  • 9. Wohl AR, Dierst-Davies R, Victoroff A, et al. Implementation and operational research: The Navigation Program: An intervention to reengage lost patients at 7 HIV clinics in Los Angeles county, 2012–2014. Journal of Acquired Immune Deficiency Syndromes. 2016;71(2):e44–e50.
  • 10. a. b. Farrisi D, Dietz N. Patient navigation is a client-centered approach that helps to engage people in HIV care. HIV Clinician. 2013;25(1):1–3.
  • 11. a. b. Willis S, Castel AD, Ahmed T, et al. Linkage, engagement, and viral suppression rates among HIV-infected persons receiving care at medical case management programs in Washington D.C. Journal of Acquired Immune Deficiency Syndromes. 2013 Nov;64(Supplement 1):S33–S41.
  • 12. a. b. Irvine M, Chamberlin S, Robbins R, Kulkarni S, Robertson M, Nash D. Come as you are: Improving care engagement and viral load suppression among HIV care coordination clients with lower mental health functioning, unstable housing, and hard drug use. AIDS and Behavior. 2017 Jun;21(6):1572–9.
  • 13. a. b. Anderson E, Momplaisir F, Corson C, Brady K. Assessing the impact of perinatal HIV case management on outcomes along the HIV care continuum for pregnant and postpartum women living with HIV, Philadelphia 2005-2013. AIDS and Behavior. 2017 Feb 7. Epub ahead of print.
  • 14. Zaller ND, Holmes L, Dyl AC, et al. Linkage to treatment and supportive services among HIV-positive ex-offenders in Project Bridge. Journal of Health Care for the Poor and Underserved. 2008 May;19(2):522–31.
  • 15. a. b. Brennan-Ing M, Seidel L, Rodgers L, et al. The impact of comprehensive case management on HIV client outcomes. PLoS One. 2016 Feb 5;11(2):e0148865. Disponible à l’adresse : http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0148865
  • 16. Broaddus M, Hanna CR, Schumann C, Meier A. “She makes me feel I’m not alone”: Linkage to Care Specialists provide social support to people living with HIV. AIDS Care. 2015;27(9):1104–7. Disponible à l’adresse : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4596723/
  • 17. Sena A, Donovan J, Swygard H, et al. The North Carolina HIV Bridge Counselor Program: Outcomes form a statewide level intervention to link and re-engage HIV-infected persons in care in the south. Journal of Acquired Immune Deficiency Syndromes. 2017 Apr 6. Epub ahead of print.

À propos de l’auteur

Logan Broeckaert détient une maîtrise en histoire et était recherchiste/rédactrice à CATIE. Avant de se joindre à CATIE, Logan a travaillé à des projets nationaux et provinciaux de recherche et d’échange de connaissances pour le compte de la Société canadienne du sida et de l’Association de la santé publique de l’Ontario.