Nouvelles CATIE

23 mai 2018 

Une étude découvre des taux élevés de solitude parmi les personnes séropositives plus âgées

  • Des chercheurs de San Francisco ont étudié la qualité de vie de personnes séropositives de plus de 50 ans.
  • 58 % des participants disaient éprouver un certain degré de solitude.
  • Des recherches antérieures avaient trouvé des liens entre la solitude et un mauvais état de santé.

Grâce aux progrès du traitement, de nombreuses personnes séropositives ont maintenant une espérance de vie quasi-normale et de plus en plus d’entre elles sont en train d’atteindre l’âge d’or. Il est donc important que les chercheurs comprennent mieux les enjeux auxquels cette population fait face.

Une équipe de chercheurs de San Francisco a inscrit 356 personnes séropositives dans une étude afin d’évaluer différents aspects de leur santé et de leur bien-être. Les participants se trouvaient dans la mi- ou la fin de la cinquantaine. Près de 60 % des participants éprouvaient un certain degré de solitude. Les participants souffrant de solitude étaient plus susceptibles de présenter les caractéristiques suivantes :

  • symptômes de dépression
  • consommation d’alcool et de tabac
  • faible revenu
  • mauvaise qualité de vie liée à la santé

Les chercheurs ont affirmé ceci : « Une approche de soins complète incorporant évaluations de la santé mentale et psychosociales avec évaluations cliniques plus traditionnelles sera nécessaire pour améliorer les résultats pour la santé de la population séropositive vieillissante ».

Détails de l’étude

Les chercheurs ont effectué une évaluation de la santé et du bien-être des participants à un seul moment précis aux fins de leur étude. En particulier, ils ont évalué la qualité de vie liée à la santé, le soutien social et la capacité des participants à accomplir leurs activités quotidiennes. Les chercheurs ont utilisé des sondages bien validés et ont également été en mesure d’évaluer les résultats de tests sanguins.

En général, les participants étaient dans la mi- ou la fin de la cinquantaine, 85 % d’entre eux étaient des hommes et 15 % des femmes, et 57 % d’entre eux étaient de race blanche. Environ 70 % des participants étaient des lesbiennes, des gais ou des bisexuels.

Résultats

Un total de 58 % des participants disaient éprouver un certain degré de solitude, dans les proportions suivantes :

  • solitude légère : 24 %
  • solitude modérée : 22 %
  • solitude grave : 12 %

Comparativement aux personnes ne souffrant pas de solitude, les participants qui se sentaient seuls étaient plus susceptibles de présenter les facteurs suivants :

  • consommation de tabac
  • usage problématique d’alcool ou d’autres substances
  • symptômes de dépression
  • mauvaise qualité de vie liée à la santé

Difficultés à accomplir les activités quotidiennes

Les chercheurs ont également évalué la capacité des participants à accomplir les activités de la vie quotidienne comme se laver, faire sa toilette, s’habiller, se nourrir, etc. Les personnes seules qui avaient de la difficulté à vaquer à leurs activités quotidiennes avaient tendance à éprouver les problèmes suivants :

  • faible revenu
  • symptômes de dépression
  • autres problèmes de santé comme des lésions rénales ou hépatiques

Implications générales de la solitude

Dans la présente étude, la solitude était courante et a été signalée par près de 60 % des participants. Certaines études menées auprès de personnes séronégatives ont laissé croire que les personnes âgées souffrant de solitude couraient des risques accrus à l’égard des problèmes suivants :

  • augmentation des taux d’inflammation
  • présence accrue de comportements malsains faisant augmenter le risque de crise cardiaque et d’AVC

Notons cependant que, en raison de la conception des études en question, ces recherches menées auprès de personnes séronégatives ne peuvent pas prouver que la solitude a causé ces résultats. Il se peut plutôt qu’il existe des facteurs plus courants chez les personnes seules qui influencent les résultats de ces études, tels que le tabagisme, le manque d’activité physique et les problèmes de santé mentale non reconnus, non traités ou mal gérés. Il n’empêche que la solitude peut causer de la détresse, nuire à la qualité de vie et même compromettre la santé générale et la survie de la personne, et elle mérite donc plus d’attention.

À retenir

Le taux global de solitude dans cette étude était élevé, soit près de 60 %. Selon les chercheurs, d’autres études menées auprès de personnes séropositives ont fait état de taux de solitude de l’ordre de 30 % à 46 %. La différence entre la présente étude et celles-ci réside dans le fait qu’elle a porté uniquement sur des personnes de plus de 50 ans.                                    

Notons que des études sur les personnes séronégatives de plus de 65 ans ont révélé des taux de solitude de 40 % à peu près.

La présente étude a saisi des données à un seul moment dans le temps et fournit les fondations pour la planification d’études à long terme à l’avenir. Selon les chercheurs, les études en question « devraient inclure une plus grande variété de participants, y compris des personnes de régions géographiques diverses (autant urbaines que rurales), des femmes et des personnes ayant contracté le VIH par une voie autre que les contacts entre HARSAH, afin de mieux comprendre la solitude chez une [large gamme] d’adultes vivant avec le VIH ». Les études auront également besoin de trouver des moyens de favoriser les interactions et l’amitié entre les personnes plus âgées.

Ressources de CATIE

Des chercheurs italiens et américains regardent vers l'avenir et explorent les problèmes liés au vieillissementNouvelles CATIE

La fragilité, les lésions nerveuses et les chutes chez les personnes séropositives d'âge moyen et plus âgées –   Nouvelles CATIE

Facteurs liés aux chutes chez les femmes d'âge moyen – TraitementActualités 218

La douleur névralgique et les engourdissements – Un guide pratique des effets secondaires des médicaments anti-VIH

Élucider la complexité de la fatigue liée au VIH – Nouvelles CATIE

Des chercheurs albertains mettent en garde contre les coûts grimpants des soins du VIH – Nouvelles CATIE

Problèmes émergents chez les personnes séropositives plus âgées – TraitementActualités 214

Les personnes plus âgées atteintes du VIH font face à des défis particuliers sur le plan de la santé à long terme – Nouvelle CATIE

Danemark – tendances inattendues de l'usage de médecines psychotropes – TraitementActualités 204

La survie s'améliore chez les personnes séropositives plus âgées, mais demeure plus courte que chez la population générale – Nouvelles CATIE

Une étude danoise soulève des questions par rapport au vieillissement accéléré lié au VIH – Nouvelles CATIE

L'infection au VIH à long terme et la qualité de vie liée à la santé – Nouvelles CATIE

Des médecins néerlandais explorent le rapport entre le VIH et le vieillissement – Nouvelles CATIE

Prévalence fréquente de syndromes gériatriques chez certaines personnes séropositives – Nouvelles CATIE

Renforcer le cerveau vieillissant — TraitementActualités 203

Espérance de vie prolongée pour les personnes séropositives en Amérique du Nord – TraitementActualités 200

Le VIH et le vieillissement – Conseils pour vivre en santé à l'intention des personnes séropositives de 50 ans et plus

Santé mentale – Le VIH au Canada : Guide d'introduction pour les fournisseurs de services

Ressources d’autres organismes

HIV and Aging: State of Knowledge and Areas of Critical Need for Research. A Report to the NIH Office of AIDS Research by the HIV and Aging Working Group

Quantification of biological aging in young adults – Proceedings of the National Academy of Science USA

Management of Human Immunodeficiency Virus Infection in Advanced Age – Journal of the American Medical Association

« America’s other drug problem: Giving the elderly too many prescriptions » – Washington Post

Programme de recherche des IRSC sur la comorbidité liée au VIH – Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)

Programme de recherche des IRSC sur la comorbidité liée au VIH : secteurs de recherche pertinents – Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)

Feuillets d'information sur le VIH et le vieillissement au Canada – Société canadienne du sida

VIH et vieillissement : Une analyse environnementale des programmes et services au Canada – rapport communautaire – réalise (anciennement le Groupe de travail canadien sur le VIH et la réinsertion sociale – GTCVRS)

Répertoire des programmes et services prometteurs pour les personnes âgées vivant avec le VIH au Canada – réalise

Evidence-informed recommendations for rehabilitation with older adults living with HIV: a knowledge synthesis – BMJ Open

                                                                                                                        —Sean R. Hosein

RÉFÉRENCES :

  1. Greene M, Hessol NA, Perissinotto C, et al. Loneliness in older adults living with HIV. AIDS and Behavior. 2018 May;22(5):1475-1484.
  2. Finlay JM, Kobayashi LC. Social isolation and loneliness in later life: A parallel convergent mixed-methods case study of older adults and their residential contexts in the Minneapolis metropolitan area, USA. Social Science & Medicine. 2018 May 4;208:25-33.
  3. Nersesian PV, Han HR, Yenokyan G, et al. Loneliness in middle age and biomarkers of systemic inflammation: Findings from midlife in the United States. Social Science & Medicine. 2018; in press.
  4. Hakulinen C, Pulkki-Råback L, Virtanen M, et al. Social isolation and loneliness as risk factors for myocardial infarction, stroke and mortality: UK Biobank cohort study of 479 054 men and women. Heart. 2018; in press.
  5. Elovainio M, Hakulinen C, Pulkki-Råback L, et al. Contribution of risk factors to excess mortality in isolated and lonely individuals: an analysis of data from the UK Biobank cohort study. Lancet Public Health. 2017 May 4;2(6):e260-e266.
  6. Gale CR, Westbury L, Cooper C. Social isolation and loneliness as risk factors for the progression of frailty: the English longitudinal study of ageing. Age and Ageing. 2018 May 1;47(3):392-397.
  7. Rico-Uribe LA, Caballero FF, Martín-María N, et al. Association of loneliness with all-cause mortality: A meta-analysis. PLoS One. 2018 Jan 4;13(1):e0190033.
  8. Prince JD, Oyo A, Mora O, et al. Loneliness among persons with severe mental illness. Journal of Nervous and Mental Disease. 2018 Feb;206(2):136-141.
  9. Liu B, Floud S. Unravelling the associations between social isolation, loneliness, and mortality. Lancet Public Health. 2017 Jun;2(6):e248-e249.
  10. Jacobs JM, Hammerman-Rozenberg A, Stessman J. Frequency of leaving the house and mortality from age 70 to 95. Journal of the American Geriatrics Society. 2018 Jan;66(1):106-112.
  11. Rubin R. Loneliness might be a killer, but what's the best way to protect against it? JAMA. 2017 Nov 21;318(19):1853-1855.