Une étude révèle des économies importantes grâce à l’investissement dans les programmes communautaires de prévention du VIH | CATIE - La source canadienne de renseignements sur le VIH et l'hépatite C

Nouvelles CATIE

8 juillet 2015 

Une étude révèle des économies importantes grâce à l’investissement dans les programmes communautaires de prévention du VIH

Les maladies chroniques peuvent avoir un énorme impact sur l’économie des villes, régions et pays. Selon les estimations de chercheurs américains, les coûts des soins prodigués à une personne séropositive au cours de sa vie iraient de 250 000 $ à 400 000 $ par personne. Une façon de réduire les coûts des soins de santé consiste à investir dans les programmes de prévention des maladies créés par les organismes communautaires.

Depuis de nombreuses années, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis étudient le lien entre l’investissement dans les programmes communautaires de prévention du VIH et les résultats, c’est-à-dire le nombre de nouvelles infections par le VIH. Ce genre de recherche n’est pas facile à mener parce que l’impact de l’investissement en prévention peut mettre plusieurs années à se manifester. Il reste que les CDC ont acquis une expertise en ce qui concerne l’évaluation de l’impact économique des efforts visant la prévention du VIH.

Les chercheurs travaillant pour les CDC ont constaté que l’investissement dans les programmes communautaires de prévention du VIH a eu au moins les effets suivants :

  • réduction des nouveaux cas de VIH, soit la prévention de plus de 351 000 infections entre 1991 et 2006
  • économies de 130 milliards $ US pour le système de santé

Accent sur l’Ontario

En Ontario, les autorités de la santé dépendent des organismes communautaires pour faire le travail de la prévention du VIH, y compris les campagnes de sensibilisation et d’éducation destinées aux populations à risque.

Une équipe de chercheurs de l’Université de Toronto, de l’Université John Hopkins (Baltimore, Maryland), du ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario, du Réseau ontarien de traitement du VIH (OHTN) et de l’Ontario AIDS Network ont récemment terminé leur analyse de l’impact économique des programmes communautaires de prévention du VIH financés entre 1987 et 2011. Leur analyse a révélé que l’investissement en prévention a permis d’éviter des milliers de nouvelles infections et de réduire de 7 milliards $ CA les coûts pour le système de santé.

De plus, les chercheurs ont constaté que les investissements effectués dans les programmes communautaires de prévention du VIH entre 2005 et 2011 ont donné lieu à de grandes économies qu’ils ont mesurées d’une autre manière. Pour chaque dollar investi dans les programmes et services de prévention, on obtenait une économie de cinq dollars sur les coûts futurs des soins grâce à la réduction du nombre d’infections par le VIH.

Mise en contexte

Les résultats obtenus en Ontario se comparent largement à ceux des évaluations de programmes communautaires de prévention du VIH effectuées en Australie et aux États-Unis. Comme le système de santé de l’Ontario compte un seul payeur, soit le gouvernement, les économies réalisées dans le domaine du VIH permettent d’investir dans d’autres parties du système.

L’équipe de recherche a fait la déclaration suivante à propos de ses résultats :

« Nos résultats concernant le rapport du rendement du capital investi (RCI) dans les programmes communautaires de prévention du VIH étaient comparables aux rapports RCI concernant les programmes de promotion de la santé mentale et d’autres stratégies, lesquels allaient de un à 25 $. Notre estimation du RCI est conservatrice parce que nous n’avons inclus que les économies se rapportant aux coûts des soins de santé directs, par opposition aux bienfaits sanitaires et sociaux plus larges liés aux infections par le VIH évitées. »

Vers l’avenir

Les vaccins jouent un rôle essentiel pour protéger des régions et des pays entiers contre des infections virales. De plus, les campagnes de vaccination en masse jouent un rôle important dans l’éradication de telles maladies. Ces campagnes ont été tellement efficaces que des maladies comme la variole ne se produisent plus nulle part au monde et que la poliomyélite n’est plus présente dans la plupart des pays.

Cependant, malgré au moins 30 années de recherche, la mise au point d’un vaccin efficace contre le VIH tarde à venir, et aucun remède curatif ne se trouve à l’horizon. Ces faits, ainsi que la résurgence de la syphilis et du VIH parmi certains hommes sexuellement actifs dans les pays à revenu élevé, signifient que l’épidémie du VIH n’est pas sur le point de reculer. Ainsi, l’investissement dans les programmes de prévention et les organismes communautaires doit continuer afin de freiner la propagation du VIH et des infections transmissibles sexuellement courantes.

—Sean R. Hosein

RÉFÉRENCES :

  1. Choi SKY, Holtgrave DR, Bacon J, et al. Economic evaluation of community-based HIV prevention programs in Ontario: evidence of effectiveness in reducing HIV infections and health care costs. AIDS and Behavior. 2015; in press.
  2. Farnham PG, Gopalappa C, Sansom SL, et al. Updates of lifetime costs of care and quality-of-life estimates for HIV-infected persons in the United States: late versus early diagnosis and entry into care. Journal of Acquired Immune Deficiency Syndromes. 2013 Oct 1;64(2):183-9.
  3. Farnham PG, Holtgrave DR, Sansom SL, et al. Medical costs averted by HIV prevention efforts in the United States, 1991-2006. Journal of Acquired Immune Deficiency Syndromes. 2010 Aug;54(5):565-7. 
  4. Kessler J, Myers JE, Nucifora KA, et al. Averting HIV infections in New York City: a modeling approach estimating the future impact of additional behavioral and biomedical HIV prevention strategies. PLoS One. 2013 Sep 13;8(9):e73269.
  5. Beck EJ, Fasawe O, Ongpin P, et al. Costs and cost-effectiveness of HIV community services: quantity and quality of studies published 1986-2011. Expert Review of Pharmacoeconomics & Outcomes Research. 2013 Jun;13(3):293-311.
  6. Huang YL, Lasry A, Hutchinson AB, et al. A systematic review on cost effectiveness of HIV prevention interventions in the United States. Applied Health Economics and Health Policy. 2015 Apr;13(2):149-56.
  7. Sullivan PS, Hamouda O, Delpech V, et al. Reemergence of the HIV epidemic among men who have sex with men in North America, Western Europe, and Australia, 1996-2005. Annals of Epidemiology. 2009 Jun;19(6):423-31.
  8. Supervie V, Ndawinz JD, Lodi S, et al. The undiagnosed HIV epidemic in France and its implications for HIV screening strategies. AIDS. 2014 Jul 31;28(12):1797-804.
  9. Gallo RC. Developing a successful HIV vaccine. Journal of Infectious Diseases. 2015 Jul 15;212(suppl 1):S40-S41.

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Nous souhaitons connaître votre opinion.