Quoi de neuf?

Six messages clés à communiquer lors de cette Journée mondiale contre l’hépatite (28 juillet)

De plus en plus au Canada, les professionnels de la santé et les fournisseurs de services de première ligne doivent relever le défi toujours croissant que présente l’épidémie de l’hépatite C. On estime que plus de 242 000 personnes vivent avec l’hépatite C au Canada, et plusieurs d’entre elles ne savent pas qu’elles ont contracté le virus. Avec peu de services spécialisés en hépatite C mis en place, de nombreux services de première ligne liés au VIH et à la réduction des méfaits s’efforcent de combler le besoin d’intégrer le travail associé à l’hépatite C à celui du VIH. La bonne nouvelle est que de meilleurs médicaments et des ressources améliorées en ce qui a trait à la transmission, au dépistage, au traitement et à la vie avec le virus sont en train de devenir accessibles afin d’aider à relever ce défi.

Il est crucial de communiquer l’importance du dépistage et du traitement. On appelle parfois l’hépatite C la « tueuse silencieuse », car le virus peut prendre de 10 à 20 ans à endommager le foie sans qu'il y ait aucun symptôme apparent. On estime qu’une personne sur cinq est atteinte de l’hépatite C sans le savoir.

Le dépistage et la détection précoces sont des facteurs importants pour favoriser le succès du traitement et de la guérison. C’est un message qui doit être répété tout au long de l’année – et surtout lors de la Journée mondiale contre l’hépatite, le 28 juillet.

Voici six messages clés à communiquer à vos clients :

Sachez comment se transmet l’hépatite C d’une personne à une autre.

Les clients posent souvent beaucoup de questions sur les risques de transmission. La chose la plus importante à retenir au sujet de la transmission est que l’hépatite C se transmet par les contacts de sang à sang.

Tout doit être neuf, chaque fois.

Les seringues ou le matériel d’injection partagés ou réutilisés, comme les réchauds et les filtres ainsi que le partage du matériel utilisé pour fumer du crack (cocaïne), comme les tubes de verre, présentent le taux de transmission le plus élevé pour l’hépatite C au Canada. En entrant en contact avec un programme local d’échange de seringues, les utilisateurs de ce service pourront avoir accès à du matériel neuf gratuit. L’hépatite C peut également se transmettre si le matériel est partagé ou réutilisé pour le perçage et le tatouage.

Connaissez l’ABC.

Il existe en fait différentes sortes d’hépatites et, au Canada, les plus courantes sont les hépatites A, B et C. Un vaccin est facilement disponible ici pour les hépatites A et B, mais il n’existe aucun vaccin pour se protéger contre l’hépatite C.

Faites-vous tester.

La seule façon de savoir si une personne est atteinte de l’hépatite C est de subir un test de dépistage. Deux tests doivent être effectués pour savoir si le virus actif a pénétré l’organisme et peut être transmis aux autres. Parfois, il se peut que les personnes aient besoin de soutien en milieu de santé pour subir les tests nécessaires.

On conseille fortement aux personnes âgées de 50 à 65 ans de passer un test de dépistage, car il se peut qu’elles aient été exposées à des produits sanguins ou qu’elles aient subi des interventions médicales avant que les précautions appropriées contre l’hépatite C soient prises. Au Canada, les produits sanguins et les organes sont soumis à des tests de dépistage contre les hépatites depuis 1992.

Connaissez les options de traitement.

Le traitement pour l’hépatite C s’améliore de plus en plus grâce aux médicaments plus efficaces et au temps de traitement plus courts. Les personnes qui envisagent de se faire traiter devront tenir compte d’un certain nombre de facteurs, y compris la santé de leur foie, le soutien offert pour les effets secondaires liés au traitement et le coût élevé de ce dernier.

Favorisez la santé du foie.

Il existe de nombreuses façons de maintenir un foie en santé : boire beaucoup d’eau, bien manger et dormir suffisamment. Les aliments gras, l’alcool, les drogues récréatives et la cigarette peuvent nuire au foie. En en réduisant votre consommation, vous aiderez votre foie à rester en santé.

Un effort concerté est nécessaire pour promouvoir la sensibilisation et le dépistage afin de traiter l’hépatite C. Faites passer ces messages lors de la Journée mondiale contre l’hépatite à l’aide des ressources de CATIE. 

Ressources gratuites pour les fournisseurs de services de première ligne canadiens : Contactez le Centre de distribution de CATIE à www.catie.ca et visitez notre page Web spéciale pour la Journée mondiale contre l’hépatite. Les ressources incluent de nouveaux messages clés sur l’hépatite C en formats colorés (affiches, cartes-portefeuilles et autocollants sur la réduction des méfaits) et des brochures pour les personnes qui s’injectent des drogues (Ton Kit et Traite-moi bien). Nous offrons aussi des ressources en différentes langues.