Quoi de neuf?

CATIE se joint au deuil d’un brillant scientifique et ami – le Professeur Dr Mark Wainberg

Le Dr Mark Wainberg est décédé subitement cette semaine. Il était un brillant scientifique qui a permis d'élargir considérablement notre compréhension du VIH et de la manière dont le virus peut développer une résistance au traitement. La carrière du Dr Wainberg se déroulait à l’Université de McGill où il était Directeur du Centre sur le sida de l'Université McGill. Il a acquis une renommée internationale grâce à l’impact que son laboratoire avait en matière de traitement du VIH, mais aussi du fait de l’impact mondial qu’ont eu ses efforts pour aider à rendre le traitement du VIH plus accessible.

Le Dr Wainberg faisait partie d’une équipe qui a fait en sorte que la 5e Conférence internationale sur le sida se déroule à Montréal en 1989. De plus, à la fin des années 1980, le docteur Wainberg et son équipe ont travaillé sur le développement initial d’un des premiers médicaments antiviraux— le 3TC, le lamivudine— qui a ensuite joué un rôle primordial dans le traitement d'association du VIH au début des années 1990 et qui est toujours utilisé de nos jours.

Les étudiants et collègues du Dr Wainberg ont contribué à une meilleure compréhension de la manière dont le VIH a développé une capacité à résister au traitement. Ces dernières années, le Dr Wainberg avait élargi son expertise en conseillant les équipes de chercheurs qui essayent de développer un remède contre le VIH.

En 1998, Le Dr Wainberg est devenu le président de la Société internationale du sida et s’est servi de son leadership en collaboration avec d’autres, afin de faire dérouler la Conférence internationale sur le sida en Afrique pour la première fois. Cette conférence s’est tenue à Durban en 2000 et l’incroyable militantisme qui l'a accompagné, a permis d’accélérer la campagne pour rendre le traitement du VIH plus abordable et accessible aux personnes vivant dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Le Dr Wainberg a guidé beaucoup de personnes notamment de jeunes scientifiques, dont la plupart travaillent maintenant dans le domaine du VIH. Il est aussi devenu un défenseur et un ami de personnes provenant de groupes communautaires dont CATIE. Il a écrit l'avant-propos de la dernière édition de Vous et votre santé, l'une des publications clés de CATIE. Le Dr Wainberg a aussi soutenu les efforts communautaires de lutte contre le VIH afin de mettre fin aux poursuites injustes engagées contre les personnes vivant avec le VIH.

Malgré son emploi du temps chargé, les prix qu'il avait reçus, et les voyages interminables pour assister aux rencontres et congrès scientifiques, il était toujours amical, chaleureux et disponible pour tout le monde. Le décès du Dr Wainberg a touché beaucoup de gens et son énergie à bâtir et à maintenir de solides relations entre les gouvernements, la santé publique, les scientifiques et les groupes communautaires sont une part importante de l'héritage qu'il a légué.

Nous célébrons les nombreuses réalisations du Dr Wainberg et ceux d’entre nous au Canada et partout dans le monde qui luttent contre l’épidémie de VIH ont perdu un ami, un frère, un mentor ainsi qu’un allié essentiel.