Votre guide sur le traitement du VIH

La prévention de la transmission sexuelle

Un autre bienfait énorme de la prise d’un traitement du VIH et du maintien d’une charge virale indétectable réside dans le fait que le traitement empêche la transmission du VIH à d’autres personnes pendant vos relations sexuelles. La science à l’appui de ce constat est solide.

Lors de deux grandes études appelées HPTN 052 et PARTNER, aucune transmission du VIH ne s’est produite lorsque les personnes séropositives ayant une charge virale indétectable durable avaient des relations sexuelles avec des personnes séronégatives. (Tous les participants à l’étude assistaient à leurs rendez-vous médicaux réguliers pour faire vérifier leur charge virale, se faire tester pour d’autres ITS et recevoir un soutien à l’observance thérapeutique.)

L’étude HPTN 052 a suivi 1 763 couples hétérosexuels au statut mixte (un partenaire était séropositif et l’autre séronégatif) dans 13 sites de neuf pays. Ces couples avaient principalement des relations sexuelles vaginales. Aucune transmission du VIH ne s’est produite entre les partenaires lorsque la personne séropositive suivait un traitement et qu’elle avait une charge virale indétectable.

L’étude PARTNER a suivi 888 couples au statut mixte dans 75 sites de recherche de 14 pays européens. Cette étude a porté sur des couples gais et hétérosexuels. Tous les participants séropositifs suivaient un traitement et avaient une charge virale indétectable. Même si les couples ont eu des relations sexuelles non protégées — absence totale de condoms, de PrEP (prophylaxie pré-exposition) et de PPE (prophylaxie post-exposition) — au moins 58 000 fois, aucune transmission du VIH ne s’est produite au sein des couples inscrits à cette étude.

Notons que ni la présence d’infections transmissibles sexuelles (ITS) ni la survenue d’éventuels blips de la charge virale (augmentation passagère de la quantité de VIH dans le sang) entre les tests n’a donné lieu à la transmission.

Même si quelques personnes ont contracté le VIH, ces infections sont survenues soit lorsque la relation sexuelle a eu lieu avec un partenaire en dehors du couple, soit lorsque le partenaire séropositif avait une charge virale détectable.

À la lumière de ces résultats et ceux d’autres études, nous pouvons dire avec confiance que la prise du traitement et le maintien d’une charge virale indétectable constituent une stratégie hautement efficace pour prévenir la transmission du VIH pendant le sexe. Avec ou sans condom, si votre charge virale est indétectable, vous ne transmettrez pas le VIH à vos partenaires sexuels. Pour de nombreuses personnes, cette nouvelle réalité change leur vie et transforme leurs sentiments à l’égard du sexe, des relations et d’elles-mêmes.

La PrEP

Les personnes séronégatives courant un risque élevé de contracter le VIH peuvent prendre certains médicaments anti-VIH pour réduire considérablement leur risque. Cette stratégie est appelée la PrEP (prophylaxie pré-exposition). En vertu de la PrEP, on prend Truvada avant l’exposition au VIH et après. La recherche indique qu’il est extrêmement rare qu’une personne séronégative devienne séropositive lorsqu’elle prend la PrEP telle que prescrite.

Une fois la PrEP commencée, il est important de consulter un professionnel de la santé tous les trois mois pour se faire tester pour le VIH et les autres infections transmissibles sexuellement (ITS) et pour faire le suivi des effets secondaires. Le professionnel de la santé pourra aussi vérifier l’état de santé des reins et des os du patient.

De nombreuses personnes qui prennent la PrEP n’éprouvent aucun effet secondaire. Chez celles qui en ont, les effets secondaires ont tendance à disparaître lorsque le corps s’adapte aux médicaments. Comme l’usage de Truvada à titre de PrEP est une approche relativement nouvelle, nous n’en connaissons pas encore les effets secondaires à long terme.

Ressources