Pré-fix : Un guide à l'intention des personnes vivant avec l'hépatite C ou le VIH qui s'injectent des drogues

Vous êtes enceinte ou songez à avoir un bébé?

Est-ce que je peux avoir un bébé en santé si j'ai l'hépatite C ou le VIH?

Les personnes qui vivent avec l’hépatite C ou le VIH peuvent vivre une grossesse saine et avoir un bébé en pleine santé.

Il est très rare que l'hépatite C se transmette durant la grossesse. Le risque augmente toutefois si vous êtes infecté par le VIH aussi. Si vous comptez  suivre un traitement anti-hépatite C incluant la ribavirine avant de devenir enceinte, vous devrez attendre six mois après la fin du traitement avant d’envisager une grossesse parce que la ribavirine peut nuire à votre bébé. Cette consigne s’applique autant à la personne qui sera enceinte qu’à la personne qui fournira le sperme.

Il n’est pas clair quel effet les nouveaux médicaments anti-hépatite C peuvent avoir durant la grossesse. Parlez à votre médecin et à votre pharmacien pour savoir quels médicaments sont sans danger et lesquels ne le sont pas.

Le VIH peut se transmettre au bébé durant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement. Cependant, grâce à un bon traitement anti-VIH et à des soins de qualité, le risque d’accoucher d’un bébé séropositif se situe à moins de deux pour cent.

Dans certaines situations, les gens prennent la décision de mettre fin à la grossesse, une décision difficile à prendre. Sachez qu’il y a une date limite au-delà de laquelle il n’est pas possible de terminer la grossesse de façon sécuritaire. Si vous envisagez cette option, parlez le plus tôt possible à votre professionnel de la santé après la confirmation de votre grossesse.

Comment la consommation de drogues peut-elle affecter mon bébé?

Les drogues et l’alcool peuvent nuire à votre bébé à naître. Il est plus sécuritaire de cesser l’usage de drogues ou d’en réduire sa consommation durant la grossesse. Si vous décidez d’arrêter, parlez à votre médecin de la stratégie qui vous convient, parce que le sevrage brutal (cold turkey) pourrait vous nuire ainsi qu’à votre bébé à naître. Si vous avez une dépendance aux opiacés, il sera plus sécuritaire pour vous et votre bébé d’envisager un traitement à la méthadone que de cesser de prendre les opiacés complètement.

Comment prendre soin de moi et de mon bébé?

Vous pouvez faire plein de choses pour prendre soin de vous et de votre bébé, dont les suivantes : obtenir de bons soins durant la grossesse, éviter le plus possible le stress, réduire ou arrêter sa consommation de drogues, obtenir du soutien, dormir suffisamment et manger sainement.

La consultation régulière auprès d’un médecin ou d’un infirmier durant la grossesse est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire pour votre bébé. On parle, dans ce cas, de soins prénatals. Il est important d’obtenir des soins prénatals réguliers afin de permettre à  votre médecin de suivre votre état de santé et celui de votre bébé et de détecter tôt les problèmes éventuels.

Certaines personnes se font dire qu’elles sont des mauvaises mères ou des mauvais parents si elles prennent des drogues durant la grossesse. Il peut être très difficile d’entendre ce genre de propos et d’entretenir une telle vision par rapport à soi-même. Essayez de vous rappeler que le plus important est de faire votre possible pour prendre soin de vous et de votre bébé, peu importe si vous réussissez à réduire ou à cesser votre usage de drogues ou pas.    

Dans la mesure du possible, essayez d’éviter les situations stressantes. Si vous obtenez le plus de soutien possible de vos proches, travailleurs sociaux et conseillers, vous réussirez mieux à réduire votre stress, à prendre soin de vous et à vous apprécier en tant que parent.

Une saine alimentation et la prise d’une multivitamine prénatale comportant de l’acide folique (qui est important pour le développement de votre bébé) aident aussi à protéger votre santé et celle de votre bébé durant la grossesse.

Mon enfant peut-il contracter l'hépatite C ou le VIH durant l'allaitement?

De façon générale, l’allaitement ne comporte pas de risque de transmission de l’hépatite C, mais il existe un risque dans le cas du VIH. Si vous êtes infecté au VIH, il est important que vous donniez une préparation pour nourrissons à votre bébé. Si vous n’avez pas les moyens d’en acheter, sachez que certaines provinces et certains territoires et organismes locaux en donnent gratuitement. Sinon, parlez à un pair-aidant ou à un intervenant en réduction des méfaits afin de trouver une autre solution.

Pour en savoir plus sur les moyens de vivre une grossesse en santé, consultez en ligne la brochure de CATIE intitulée La grossesse et la séropositivité : Voici ce qu’il faut savoir.

Pour en savoir plus sur l'hépatite C et l'allaitement, consultez en ligne La grossesse et l'allaitement : sont-ils sécuritaires?