Si vous ne lisez que deux articles dans ce guide | CATIE - La source canadienne de renseignements sur le VIH et l'hépatite C

Pré-fix : Un guide à l'intention des personnes vivant avec l'hépatite C ou le VIH qui s'injectent des drogues

Si vous ne lisez que deux articles dans ce guide

1. L'hépatite C et le VIH : Quelle importance si vous utilisez des drogues par injection?

L’hépatite C et le VIH sont des virus qui peuvent vous rendre très malade. L’hépatite C et le VIH se transmettent d’une personne à l’autre par le sang, ce qui peut arriver lorsque les gens partagent des seringues ou d’autre matériel pour s’injecter des drogues. (Le VIH peut également se transmettre par l’entremise de relations sexuelles, ainsi que d’une mère à son bébé durant la grossesse, l’accouchement et l’allaitement. Par contre, ce genre de transmission est rare en ce qui a trait à l’hépatite C.) Au Canada, les personnes qui s’injectent des drogues sont plus à risque de contracter ces infections que les personnes qui ne s’injectent pas.

L'hépatite C est un virus qui s’attaque au foie. Le foie est un organe important du corps qui exerce beaucoup de fonctions essentielles. Celles-ci consistent, entre autres, à filtrer les choses qui nuisent au corps, à transformer les aliments en énergie et à lutter contre les infections. On ne peut pas vivre sans le foie.

Dans certains cas, le corps réussit à se débarrasser tout seul de l’hépatite C. Toutefois, un traitement est souvent nécessaire pour l’éliminer. Il n’existe aucun vaccin contre l’hépatite C, mais il est possible de la guérir.

Le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) s’attaque aux parties du corps qui le défendent contre les infections, ce qui augmente le risque de tomber malade. On appelle le système de défense du corps le système immunitaire. S’il n’est pas traité, le VIH peut faire en sorte que le corps ait plus de difficulté à 
combattre les infections et les maladies. Au fil du temps, si vous avez le VIH, vous risquez de tomber malade d’infections potentiellement mortelles. Lorsque cela arrive, on parle de sida (syndrome d’immunodéficience acquise).

Il n’est pas possible de guérir le VIH, mais la plupart des personnes vivant avec ce virus peuvent rester en santé et vivre longtemps grâce à un traitement, à des soins et à un soutien de qualité.

Tout comme l’hépatite C et le VIH, la consommation de drogues peut endommager le foie et affaiblir le système immunitaire. Alors, si vous vivez avec un de ces virus et que vous consommez certaines drogues, il est particulièrement important que vous preniez votre santé en main. La bonne nouvelle est qu’il y a plein de choses que vous pouvez faire.

La seule façon de savoir avec certitude que vous avez l’hépatite C ou le VIH est de vous faire dépister. C’est une bonne idée de se faire dépister régulièrement pour l’hépatite C et le VIH. Si vos résultats indiquent que vous n’êtes pas infecté par l’hépatite C 
ou le VIH, vous pourriez toujours les contracter à l’avenir. Si vous avez déjà eu l’hépatite C et en êtes guéris, il est toujours possible que vous soyez infecté à nouveau. Il existe un vaccin contre les hépatites A et B, mais pas contre l’hépatite C.

« Quand j'ai lu la feuille avec les symptômes, je me suis rendu compte que j'avais eu certains d'entre eux, mais je ne le savais pas à l'époque parce que j'ignorais que j'avais l'hépatite C. » Rob

2. Vivre avec l'hépatite C ou le VIH : tour d'horizon

Il y a de nombreuses choses que vous pouvez faire si vous avez l'hépatite C ou le VIH et que vous utilisez des drogues injectables. Voici une courte liste en guise de point de départ :

  • Faites-vous dépister

Le dépistage est le seul moyen de savoir avec certitude que vous avez l’hépatite C ou le VIH. Même si vous ne vous sentez pas malade en ce moment, si vous découvrez que vous avez l’hépatite C ou le VIH, vous pourrez prendre contact avec des professionnels de la santé, vous renseigner sur les traitements et apprendre à vous protéger et à protéger les autres. Plus vous êtes diagnostiqué tôt, mieux ce sera pour votre santé.

  • Adoptez le mode de vie le plus sain possible

Essayez de manger sainement, de bien vous reposer et de faire de l’exercice. Entourez-vous de personnes qui ont votre bien-être à cœur. Vivre en santé peut être difficile si vous n’avez pas beaucoup d’argent, de logement sécuritaire ou d’accès à de l’eau salubre. Faites votre possible. Chaque petit geste compte.

  • Prenez contact avec des professionnels de la santé

Médecins, infirmiers, pairs-aidants, intervenants en réduction des méfaits et d’autres, voilà les alliés professionnels qui peuvent vous aider à prendre soin de votre santé. Parfois, les utilisateurs de drogues font l’objet de discrimination lorsqu’ils essaient de se faire soigner. Sachez qu’il y a des mesures à votre disposition pour obtenir les soins que vous méritez.

  • Renseignez-vous sur les traitements

L’hépatite C et le VIH sont des infections traitables. Il est possible de guérir l’hépatite C, et les traitements contre le VIH peuvent vous garder en bonne santé longtemps. Si vous êtes une personne vivant avec le VIH, nous savons que plus le traitement commence tôt, mieux ce sera pour votre santé, même si vous ne vous sentez pas malade. Sachez qu’il est possible de commencer un traitement, même si vous utilisez encore des drogues. Pour favoriser la réussite du traitement, vous devez être préparé à le suivre fidèlement jusqu’au bout.

  • Protégez-vous et protégez les autres

En sachant comment l'hépatite C et le VIH se transmettent d'une personne à l'autre, vous pourrez réduire les risques de vous faire infecter ou d'infecter quelqu'un d'autre. Vous pouvez peut-être envisager de changer vos habitudes de consommation de drogues afin de les consommer de façon plus sécuritaire et de réduire le risque de transmettre l'hépatite C ou le VIH. Il y a des choses à faire pour rendre les relations sexuelles plus sécuritaires aussi. Vous pouvez également prendre des mesures pour vivre une grossesse saine et avoir un bébé en santé. Enfin, il y a quelques infections supplémentaires dont vous devriez être au courant.

Certaines personnes qui s’injectent des drogues se font dire qu’elles ne méritent pas d’obtenir les soins dont elles ont besoin au même titre que la population en général. C’est faux. Toutes les personnes méritent d’être traitées avec respect et ont droit à des soins de qualité, y compris vous.

Ces pages abondent en renseignements destinés à vous aider à prendre des décisions concernant votre santé. Il nous arrive aussi de vous suggérer des ressources pour obtenir plus d'information. Vous pouvez commander gratuitement un exemplaire de la version imprimée de Pré-fix et de toutes les ressources suggérées auprès du Centre de distribution en ligne de CATIE.

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Nous souhaitons connaître votre opinion.