Le pouvoir de l'indétectable : Ce qu’il faut savoir sur le traitement du VIH comme prévention

Le traitement comme prévention

Nous savons maintenant que les médicaments qui traitent le VIH peuvent aussi prévenir la transmission du VIH. Si vous êtes séropositif et que vous prenez un traitement du VIH qui réussit à supprimer votre virus jusqu’à un niveau indétectable (vous avez donc une charge virale indétectable), vous ne transmettrez pas le VIH aux personnes avec qui vous avez des rapports sexuels. En d’autres mots, le VIH indétectable est intransmissible sexuellement.

Le traitement efficace peut également prévenir la transmission du VIH au fœtus ou bébé pendant la grossesse et l’accouchement si la personne enceinte maintient une charge virale indétectable. Enfin, la recherche indique que le traitement efficace réduit aussi grandement le risque de transmission du VIH entre les personnes qui partagent du matériel de consommation de drogues.

Si vous avez le VIH, prenez un traitement du VIH et maintenez une charge virale indétectable…

quand vous avez des rapports sexuels

vous ne transmettrez pas le VIH à vos partenaires sexuels

 

pendant la grossesse et l’accouchement

vous ne transmettrez pas le VIH à votre fœtus ou bébé

 

si vous vous injectez des drogues et que vous partagez des aiguilles ou d’autre matériel

vous réduirez énormément le risque de transmission (mais nous ne savons pas de combien)

Bref, le traitement efficace du VIH permet non seulement de traiter le VIH, mais aussi de prévenir le VIH. D’où l’expression traitement comme prévention (TasP).

L’Organisation mondiale de la Santé a affirmé ceci : « Il est certain que le traitement comme outil de prévention doit être considéré comme un élément clé de la prévention combinée du VIH et comme une partie importante de la solution qui mettra fin à l’épidémie de VIH ». Si vous voulez en savoir plus sur cette façon de prévenir le VIH et comment la faire fonctionner pour vous, continuez à lire.

Quelques notions de base :

Qu’est-ce qu’une charge virale indétectable?

La charge virale en VIH désigne la quantité de VIH qui est présente dans le sang d’une personne vivant avec le VIH. Si vous prenez fidèlement un traitement du VIH, vous pourrez réduire votre charge virale jusqu’à un niveau trop faible pour être détecté par un test de sang. Une fois que votre charge virale a chuté au-dessous de ce niveau, on dit qu’elle est indétectable. Chez la plupart des personnes, cela se produit lorsqu’elles prennent fidèlement leur traitement anti-VIH depuis 3 à 6 mois. Avoir une charge virale indétectable est bon pour votre système immunitaire et pour votre santé à long terme.

Le fait d’avoir une charge virale indétectable ne veut pas dire que vous êtes guéri du VIH. Le virus est encore présent dans le corps. Si vous arrêtez de prendre votre traitement ou que vous en oubliez trop de doses, votre charge virale deviendra détectable de nouveau.

Comment savoir si je suis indétectable?

La seule façon de le savoir consiste à passer régulièrement un test de sang appelé test de la charge virale. (Vous et votre médecin déciderez à quelle fréquence vous devriez vous faire tester, mais ce sera probablement tous les 3 à 6 mois.) Si votre charge virale redevient détectable, il pourrait y avoir un risque de transmission du VIH.

Certaines personnes connaissent occasionnellement des augmentations passagères de leur charge virale (ou blip en anglais). Un blip se produit lorsque votre charge virale se révèle détectable à un très faible niveau lors d’un test, puis qu’elle redevient indétectable lors du prochain test. Il n’y a pas lieu de s’alarmer d’un seul blip, mais si vous recevez deux résultats détectables consécutifs, parlez-en à votre médecin.

Comment puis-je tirer profit de cette stratégie?

Vous pouvez tirer profit de cette stratégie en prenant vos médicaments anti-VIH tels que prescrits et en consultant régulièrement votre médecin. Vos soins de santé continus devraient inclure des tests de sang pour mesurer la charge virale.

Attendez d’avoir reçu au moins deux résultats indétectables consécutifs sur une période de 6 mois avant de vous fier à cette stratégie.

Pour assurer la réussite continue de cette stratégie pour vous, l’observance thérapeutique est essentielle. Cela veut dire que vous devez prendre vos médicaments anti-VIH tous les jours tels que prescrits.

J’ai besoin d’aide pour prendre mes médicaments à l’heure

Pour vous aider à suivre fidèlement votre horaire de prise de médicaments, vous pouvez :

  • régler l’alarme de votre cellulaire ou de votre montre afin qu’elle vous rappelle les heures de vos prises de comprimés
  • utiliser une dosette pour organiser vos comprimés
  • demander à votre pharmacien d’emballer vos médicaments dans une plaquette alvéolaire
  • télécharger gratuitement une app conçue pour faciliter l’observance sur votre téléphone intelligent si vous en avez un

Si vous avez de la difficulté à prendre vos médicaments tels qu’ils sont prescrits, parlez-en à votre médecin, à votre infirmière, à votre pharmacien et/ou à votre organisme VIH local.