Le pouvoir de l'indétectable : Ce qu’il faut savoir sur le traitement du VIH comme prévention

Avoir un bébé en santé

Si vous avez le VIH et que vous tombez enceinte, ou si vous désirez avoir un bébé, le traitement du VIH peut vous permettre d’avoir un bébé séronégatif en bonne santé. Comme nous savons que le VIH indétectable est intransmissible sexuellement, il est maintenant plus facile pour les couples de devenir enceintes. Le traitement efficace aide aussi les personnes ayant le VIH à accoucher de bébés séronégatifs.

Si possible, essayez de trouver un obstétricien (médecin se spécialisant dans la grossesse et l’accouchement) qui a déjà soigné des personnes ayant le VIH, qui sera une bonne source de soutien et qui respectera vos choix. Si vous habitez dans une petite ville ou une région rurale, ce sera peut-être plus difficile de trouver un médecin bien renseigné sur le VIH. Dans un tel cas, vous pourriez l’aider à trouver de l’information sur le VIH et la grossesse (visitez www.catie.ca ou composez le 1-800-263-1638).

À l’époque qui a précédé l’arrivée des médicaments efficaces contre le VIH, environ 1 bébé sur 4 né de mères séropositives venait au monde avec le VIH. Cependant, nous savons maintenant que si une personne commence un traitement du VIH avant de tomber enceinte ou très tôt au cours de sa grossesse et qu’elle maintient une charge virale indétectable, elle ne transmettra pas le VIH à son bébé pendant
la grossesse ou l’accouchement.

Les lignes directrices canadiennes recommandent :

  • des médicaments anti-VIH à la mère durant la grossesse et le travail
  • des médicaments anti-VIH au bébé pour une courte durée après l’accouchement
  • l’accouchement vaginal pour la plupart des grossesses; une césarienne (chirurgie pour extraire le bébé) ne se révèle nécessaire que dans quelques cas
  • l’alimentation par préparation pour nourrissons et non par allaitement (parce que le VIH peut se transmettre dans le lait maternel même si la mère suit un traitement du VIH efficace)

La recherche montre que la grossesse n’aggrave pas l’infection au VIH et que le VIH n’a pas d’impact sur le déroulement de la grossesse.