Un guide pratique de la nutrition pour les personnes vivant avec le VIH/sida

2.6 La dépendance et le rétablissement

La consommation active

De façon générale, les personnes qui utilisent des drogues de rue n'absorbent pas suffisamment de macronutriments et de micronutriments. Chez les utilisateurs de drogues séropositifs, les problèmes nutritionnels comme le dépérissement sont surtout causés par les drogues et non par le VIH. Certaines personnes qui consomment régulièrement de l'héroïne, de la cocaïne, du crack ou du crystal meth n'ont pas de logement stable, ont de la difficulté à bien s'alimenter et à obtenir les soins de santé dont elles ont besoin. Et lorsque l'argent manque, la nourriture est souvent une faible priorité. L’inconvénient est que, ensemble, la malnutrition, l'infection au VIH et la toxicomanie augmentent le risque de tomber malade et d'aboutir à l'hôpital. Une bonne alimentation pourrait vous aider à rester en meilleure santé pendant que vous consommez.

Bien s’alimenter malgré la consommation de drogues
  • Buvez des liquides riches en calories comme des substituts de repas, des laits frappés, du lait au chocolat, des boissons maltées enrichies ou du lait de soya; 
  • Prenez une multivitamine avec minéraux chaque jour;
  • Mangez le plus sainement possible lorsque vous n'avez pas consommé;
  • Renseignez-vous sur les programmes alimentaires dans votre quartier;
  • Essayez d'acheter des aliments qui se conservent longtemps. Faites des réserves de beurre d'arachide, de gruau, de poudre de lait et de ragoûts et de soupes en boîte avant de dépenser trop d'argent sur la drogue. 

La désintoxication

Lorsqu’on commence une cure de désintoxication, on a souvent des nausées, on vomit et on ne parvient pas à manger certains aliments. Durant cette période, il est important de boire beaucoup de liquides et de manger des aliments fades pauvres en gras qui sont faciles à digérer. N'oubliez pas que la désintoxication n'est qu'une phase. Elle peut durer quelques jours ou quelques semaines, mais elle passera. C'est un premier pas de grande importance.

Manger pendant la désintoxication
  • Commencez par des liquides clairs. Des boissons hydratantes comme Gatorade peuvent être utiles;
  • Essayez ensuite des liquides riches en calories et, graduellement, un régime alimentaire complet;
  • Mangez de petits repas et des collations souvent;
  • Limitez votre consommation de caféine;
  • Prenez une multivitamine avec minéraux chaque jour.                                                                                                                                                                         

Haut de la page

Le rétablissement

Le rétablissement dure toute la vie et plusieurs anciens toxicomanes font des rechutes de temps en temps. Si cela vous arrive, n'oubliez pas que ça fait partie de votre guérison. 

Certaines personnes prennent beaucoup de poids durant le rétablissement. Cela peut être attribuable à un appétit insatiable au début du sevrage, à des rages de sucre incontrôlables ou à un transfert de la dépendance aux drogues vers la nourriture. 

Les objectifs alimentaires des personnes en rétablissement devraient consister (1) à adopter des habitudes alimentaires normales; (2) à maintenir un taux de sucre sanguin aussi stable que possible; et (3) à manger beaucoup d'aliments santé qui nourrissent le corps.

Se rétablir grâce à la nutrition
  • Mangez trois repas et deux ou trois collations à des heures régulières chaque jour. Pour éviter les frénésies alimentaires (binge eating), ne sautez pas de repas;
  • Mettez l'accent sur les glucides complexes afin de stimuler le taux de sérotonine dans le cerveau. Mangez des grains entiers, du pain ou des céréales à chaque repas et collation;
  • Choisissez des fruits plutôt que des sucreries pour vos collations;
  • Limitez le café à deux tasses par jour;
  • Si vous êtes constipé, augmentez votre apport en fibres, surtout le son de blé et les céréales au son (voir « Comprendre les fibres » );
  • Buvez beaucoup de liquides. Buvez plus d’eau et limitez les boissons gazeuses, les jus et les boissons aux fruits en poudre;
  • Tâchez de calmer vos besoins de sucre. Essayez un succédané de sucre dans votre café, par exemple;
  • Faites de l'exercice régulièrement, comme de la marche. L'exercice contribue au bien-être mental et physique et permet de limiter la prise de poids;
  • Reposez-vous suffisamment pour permettre au corps de guérir;
  • Apprenez à gérer le stress. C'est une partie normale de la vie. Il y a plusieurs techniques à explorer, telles que le yoga, le tai-chi, la méditation, l'exercice, la visualisation, les groupes d'entraide et le counselling;
  • Prenez une multivitamine avec minéraux chaque jour.