Hépatite C : Un guide détaillé

Nouveau-Brunswick

Les plans de médicaments sur ordonnance au Nouveau-Brunswick

Le Plan de médicaments sur ordonnance du Nouveau-Brunswick fournit des médicaments sur ordonnance aux résidents admissibles du Nouveau-Brunswick. Pour bénéficier de cette aide, une personne doit détenir une carte d'assurance-maladie valide du Nouveau-Brunswick (carte santé). Si une personne n'a pas de carte santé valide, elle peut communiquer avec Assurance-maladie Nouveau-Brunswick pour en faire la demande.

Dix différents plans de médicaments sont offerts aux bénéficiaires admissibles (il n'existe pas de plan spécifique pour les médicaments contre l'hépatite C) :  

Couverture des médicaments contre l'hépatite C

La couverture des médicaments contre l'hépatite C varie en fonction du plan de médicaments auquel on est admissible. Les clients admissibles à l'aide sociale sont couverts par le plan F (clients du ministère du Développement social) et peuvent faire une demande pour que leurs médicaments soient couverts en vertu de ce plan. Pour leur permettre de bénéficier de la couverture, les travailleurs de l'assistance sociale peuvent demander à leurs clients de leur remettre une lettre de leur spécialiste de l'hépatite. L'agent chargé d'un cas peut informer son client sur la documentation nécessaire pour faire une demande de couverture compte tenu de l'état de santé et de la situation financière de la personne.

Les familles et les personnes à faible revenu âgées de moins de 65 ans qui ont de gros frais de médicaments et qui ne reçoivent pas d'aide sociale devront obtenir la couverture des médicaments sur ordonnance par l'entremise de leur employeur ou d'une compagnie d'assurance privée, vu qu'il n'existe pas de plan pour ces résidents.

Les médicaments contre l’hépatite C suivants sont inclus dans la liste des médicaments du Nouveau-Brunswick admissibles au remboursement en vertu du Plan de médicaments sur ordonnance du Nouveau-Brunswick :

  • asunaprévir et daclatasvir
  • daclatasvir et sofosbuvir
  • Epclusa (velpatasvir et sofosbuvir)
  • Harvoni (lédipasvir + sofosbuvir)
  • sofosbuvir (pris en combinaison avec la ribavirine)
  • Zepatier (grazoprévir et elbasvir)

Cette liste s'appelle le Formulaire du Plan de médicaments sur ordonnance du Nouveau-Brunswick (liste des produits pharmaceutiques inscrits au plan). Ces médicaments sont considérés comme des médicaments admissibles grâce à une autorisation spéciale et, pour être couverts, ils requièrent par conséquent qu'on obtienne l'approbation préalable du Plan de médicaments sur ordonnance du Nouveau-Brunswick.

Voici certains des facteurs qui peuvent être pris en compte lors de l’approbation du financement des médicaments contre l’hépatite C :

  • le résultat d’un test ARN-VHC positif
  • la présence du génotype du VHC
  • le degré de fibrose
  • si la personne vit avec une hépatite C chronique ou pas
  • si la personne a déjà reçu un traitement ou pas
  • si la personne est séropositive

En Nouveau-Brunswick, une personne doit avoir subi un degré minimal de lésions hépatiques (fibrose de stade 2) pour être admissible au remboursement de son traitement. Cependant, la personne n’est pas obligée de respecter cette exigence si elle répond à au moins un des critères suivants :

  • co-infection au VIH ou à l’hépatite B
  • stéatose hépatique
  • greffe d’organe antérieure
  • autres problèmes de santé causés par l’hépatite C qui touchent des parties du corps autres que le foie (manifestations extrahépatiques)
  • insuffisance rénale chronique (stade 3, 4 ou 5)
  • diabète et prise de médicaments antidiabétiques
  • en âge de procréer et envisageant une grossesse au cours des 12 prochains mois

Pour obtenir une autorisation spéciale, une personne peut demander à son spécialiste de l'hépatite C de remplir et soumettre un formulaire d'autorisation spéciale à l'Unité d'autorisation spéciale du Plan des médicaments sur ordonnance du Nouveau-Brunswick. La demande sera passée en revue sur la base des critères d'autorisation spéciale pour établir si les médicaments peuvent être couverts. La personne et son spécialiste seront informés par écrit de la décision de couvrir ou de ne pas couvrir les médicaments. Si la demande est approuvée, la personne sera couverte pour une série de traitement complète. Elle peut alors obtenir ses médicaments contre l'hépatite C à la pharmacie en montrant sa carte santé.

Pour plus d'information sur la couverture des traitements ou les plans de médicaments, communiquer avec le Plan de médicaments sur ordonnance du Nouveau-Brunswick au (506) 867-4515.

Les membres inscrits des Premières nations et les Inuits reconnus peuvent accéder à la couverture de leurs médicaments contre l'hépatite C par l'entremise du programme des Services de santé non assurés (SSNA). On peut communiquer avec les SSNA par téléphone ou par la poste :

Programme des services de santé non assurés – Région de l'Atlantique
Santé des Premières nations et des Inuits
Santé Canada
Bureau 1525, 15e étage, Centre Maritime
1505, rue Barrington
Halifax (Nouvelle-Écosse)
B3J 3Y6

Sans frais : 1-800-565-3294

 

Certains programmes sont à la disposition de tous les Canadiens et Canadiennes, y compris les suivants :

Assurance-maladie privée

Les régimes d’assurance-maladie de certaines compagnies d’assurances prévoient la couverture des médicaments sur ordonnance. Ces programmes comportent souvent le paiement d’une franchise ou d’une quote-part, et certains d’entre eux imposent un maximum annuel au remboursement des médicaments sur ordonnance.

Programmes offerts par des compagnies pharmaceutiques

Les sociétés pharmaceutiques qui fabriquent les médicaments anti-hépatite C ont mis sur pied des programmes pour aider les patients à suivre le traitement jusqu’au bout. Le programme Merck-Dire, de Merck, s’adresse aux personnes recevant le peg-interféron alpha-2b (également appelé Pegetron). Hoffman-La Roche, pour sa part, a créé le programme Pegassist à l’intention des patients traités par le peg-interféron alpha-2a (également appelé Pegasys). Le programme Soins Incivek, de Vertex, est offert à ceux qui prennent le télaprévir (également appelé Incivek). Gilead Sciences a créé le Programme de support Momentum pour les personnes prenant du sofosbuvir (connu sous le nom de Sovaldi).

Grâce à ces programmes, les personnes en traitement ont accès à une ligne de soutien. Le soutien offert vise notamment à aider le patient à obtenir les fonds nécessaires pour couvrir les coûts de son traitement. On fournit ainsi de l’information sur les programmes locaux, provinciaux et fédéraux conçus pour faciliter l’accès aux traitements. On aide également le patient à profiter au maximum des sources de financement publiques ou des régimes d’assurance médicale privés (y compris en guidant le patient dans la procédure d’appel s’il a le soutien de son médecin). Si la personne est admissible, certains programmes peuvent l’aider à payer la quote-part exigée par la compagnie d’assurances et la franchise demandée par le programme provincial/territorial, ainsi que plusieurs autres dépenses, selon sa situation particulière.

Janssen a créé le Programme de support Galexos pour les patients : BioAdvance pour les personnes prenant du siméprévir (connu sous le nom de Galexos).

AbbVie a créé le Programme AbbVie Care pour les personnes prenant du Holkira Pak.

Pour en savoir plus :

 Programme Merck-Dire

 1 866 872-5773 

 Programme Pegassist

 1 877 PEGASYS (1 877 734-2797)

 Programme Soins Incivek

 1 877 574-4298

Programme de support Momentum

1-855-447-7977

Galexos : Programme de support aux patients BioAdvance

1-855-512-3740

AbbVie Care

1-844-471-2273

Les personnes qui ont contracté l’hépatite C lors d’une transfusion sanguine effectuée avant 1990 pourraient être admissibles au remboursement des frais de traitement contre l’hépatite C. Pour en savoir plus sur les programmes en question, consultez la section L'indemnisation.

Revisé 2014.