Hépatite C : Un guide détaillé

Fatigue extrême (asthénie)

La fatigue extrême est aussi appelée asthénie. Les personnes la décrivent souvent comme une alternance de « bons et de mauvais jours ». Parfois, quelques bons jours seront suivis de journées de fatigue totale. Pour d’autres, la fatigue est une compagne quotidienne. Elles se sentent extrêmement lasses le matin et complètement épuisées avant la fin d’une journée de travail ordinaire. Elles éprouvent un tel manque d’énergie qu’elles se sentent incapables de faire le moindre effort physique ou mental. Cette sensation survient même après une bonne nuit de sommeil. La douleur et les malaises ajoutent à la fatigue en nuisant au sommeil et en sapant l’énergie durant la journée. Un tel état de lassitude chronique peut entraîner beaucoup de changements négatifs dans la vie d’une personne. Par exemple, une fatigue extrême peut ruiner votre intérêt pour des activités agréables et vous rendre impatient envers les autres.

La fatigue extrême est aussi appelée asthénie. Les personnes la décrivent souvent comme une alternance de « bons et de mauvais jours »

Cause

La fatigue extrême est le symptôme le plus fréquent de l’hépatite C. La fatigue grave peut même se manifester chez des gens dont les tests révèlent des changements minimes, voire nuls, affectant leur foie.

La fatigue est également un effet secondaire des médicaments antiviraux à action directe (AAD) et de la ribavirine. Si les AAD sont la cause de la fatigue, il arrive souvent que cet effet secondaire s'atténue après quelques semaines de traitement.

Traitement

  • Débutez un programme d’exercice en douceur : L’inertie pourrait éventuellement affaiblir vos muscles et vous faire perdre de la force et de l’énergie. Il ne serait donc pas surprenant que vous commenciez à éviter même les tâches les plus légères parce qu’elles exigeraient un effort majeur. Débutez un programme d’exercice en douceur, par exemple la marche, et accroissez-en graduellement la difficulté à mesure que vous retrouvez vos forces et votre énergie.

Conseils

 Planifiez vos injections de peg-interféron : Assurez-vous de pouvoir vous reposer la journée suivant votre injection de peg-interféron.

 Planifiez à l’avance : Planifiez votre journée de façon à avoir du temps pour vous reposer. Prenez plusieurs pauses ou faites de courtes siestes plutôt que de vous reposer pendant une longue période.

 Économisez votre énergie : Il est important de demeurer actif physiquement si vous le pouvez. Toutefois, à l’occasion, particulièrement durant le traitement ou dans les cas d’insuffisance hépatique avancée, il sera préférable de conserver votre énergie. Examinez l’aménagement de votre maison ou de votre lieu de travail et voyez s’il ne serait pas possible de réorganiser votre environnement afin de passer moins de temps dans des positions fatigantes comme se pencher, tendre les bras pour saisir des objets ou les tirer. Par exemple, abaissez vos étagères, utilisez des dispositifs d’aide comme un ouvre-boîte électrique ou regroupez votre équipement. Votre cuisine est un bon endroit où commencer votre réorganisation. Autres trucs à essayer : utilisez un chariot à roulettes pour transporter des articles lourds comme l’épicerie et la lessive, utilisez les services de livraison, doublez vos recettes lorsque vous cuisinez pour avoir des restes à congeler et, si vous pouvez vous le permettre, accordez-vous des services d’entretien ménager pour effectuer les tâches domestiques plus exigeantes.

 Rationnez votre énergie en vous ménageant : Les jours où vous vous sentez bien, vous êtes probablement tenté de faire tout ce que vous pouvez pour vous rattraper. N’en faites pas trop. C’est une bien meilleure stratégie d’équilibrer l’activité et le repos ou d’alterner entre les tâches lourdes et les tâches légères. Faites des listes et inscrivez-y les tâches par rubriques « À faire », « Tâches lourdes », « Tâches légères ». Cela vous aidera à clarifier le degré de priorité de chaque activité. Tout au long de la journée, prenez un moment pour juger combien d’énergie il vous reste et choisissez en conséquence une activité ou une tâche qui reste sur votre liste de choses à faire.

 Soyez conscient de votre « fenêtre d’énergie » : Prenez note de la façon dont votre degré d’énergie change au cours de la journée. Vous sentez-vous plus en forme le matin ou au milieu de l’après-midi? Profitez de cette observation en vous réservant les tâches plus ardues pour les périodes où vous sentez que vous avez plus d’énergie. Plutôt que de renoncer à une activité que vous aimez parce que vous n’arrivez pas à la pratiquer aussi longtemps que vous le faites normalement, essayez une version plus facile ou abrégée de celle-ci.

 Demandez de l’aide : Essayez de ne pas laisser votre orgueil ou votre culpabilité vous empêcher d’obtenir de l’aide lors de tâches exténuantes. Partager vos difficultés avec autrui allège souvent le fardeau de la fatigue extrême. Un groupe d’entraide est un excellent endroit où apprendre des trucs pour s’adapter en consultant des personnes qui traversent une expérience similaire.

Révisé en 2017.