Hépatite C : Un guide détaillé

Comment gérer les effets secondaires

Comme tous les médicaments, les médicaments contre l'hépatite C peuvent causer des effets secondaires. La plupart d'entre eux sont légers et deviennent plus tolérables à mesure que le traitement avance. Dans certains cas rares, cependant, les effets secondaires sont suffisamment graves pour nécessiter l'interruption du traitement.

Si une personne éprouve des effets secondaires problématiques, il est important qu'elle en parle à son professionnel de la santé afin qu'elle puisse obtenir du soutien pour les gérer. Cela peut aider à maximiser ses chances de suivre le traitement jusqu'au bout. 

Cliquez sur un effet secondaire pour en savoir plus, y compris la cause et la gestion de l'effet. Ce tableau présente les effets secondaires liés aux médicaments contre l’hépatite C.

Remarque : Les effets secondaires des médicaments peuvent ressembler aux symptômes de l'hépatite C. Consultez La gestion des symptômes pour obtenir des conseils qui vous permettront d'aider les patients à gérer des symptômes précis.

Les effets secondaires les plus couramment éprouvés par les personnes recevant les antiviraux à action directe (AAD) incluent les maux de tête, la fatigue extrême (asthénie), les nausées et la diarrhée. Ces effets secondaires sont généralement légers ou modérés et s'atténuent ou disparaissent après quelques semaines de traitement.

La ribavirine peut également causer maux de tête, fatigue et nausées. Les personnes qui prennent la ribavirine en association avec les AAD risquent également d'éprouver les effets secondaires suivants : dépression, problèmes de sommeil, baisse des taux de plaquettes, baisse des taux de globules rouges (anémie), baisse des taux de globules blancs (neutropénie) et éruption cutanée ou démangeaisons (prurit).

Pour en savoir plus sur l’un de ces effets secondaires et comment les gérer, cliquez sur les liens ci-dessous :