Le VIH et le bien-être émotionnel

Les dépendances à la drogue, à l’alcool et au sexe

« Je suis un survivant des pensionnats indiens. J’ai commencé à fréquenter un pensionnat à l’âge de cinq ans, et j’ai subi des abus avant et durant mon temps à l’école. À la fin de cette époque, j’ai voulu m’éloigner de tout ce qui s’était passé là-bas; j’ai découvert que je pouvais le faire en buvant et en prenant de la drogue. »

—Ron

Le Centre de toxicomanie et de santé mentale estime qu’une personne sur cinq ayant des problèmes de santé émotionnelle utilise des substances, comme des drogues ou de l’alcool. Certaines personnes prennent des substances pour essayer de composer avec une faible estime de soi, le stress, l’anxiété et la dépression. D’autres pourraient se tourner vers le sexe, le magasinage, le jeu ou d’autres activités en tant que mécanismes d’adaptation. Parfois, ces moyens d’adaptation peuvent se transformer en dépendances. Cela se produit graduellement : souvent, les personnes concernées ne sont pas conscientes que leur consommation d’alcool lors d’activités sociales, leur usage de drogue ou leurs comportements sexuels à risque deviennent incontrôlables.

L’utilisation de substances peut affecter directement le système immunitaire. Elle peut aussi interférer avec votre capacité à rester en santé, en vous empêchant de respecter votre horaire de prise de médicaments, de bien manger ou de dormir suffisamment. La dépendance au sexe peut affecter votre capacité de pratiquer le sécurisexe et occasionner des infections transmissibles sexuellement. Elle peut nuire à vos relations intimes. L’éducation, le counseling et les groupes de soutien peuvent vous aider à vaincre des dépendances. Dans le cas d’une dépendance à l’alcool ou à la drogue, il y a des choses que vous pouvez faire pour atténuer les effets négatifs de l’utilisation de telles substances (ce que l’on appelle parfois une « approche de réduction des méfaits »).