Le VIH et le bien-être émotionnel

Le stress

Le stress est très répandu parmi les personnes qui vivent avec le VIH. Nous avons des inquiétudes à propos de notre santé, de notre dévoilement de notre séropositivité à d’autres personnes, de la possibilité d’être rejetés ou traités de manière discriminatoire.

Les gens font face au stress de diverses manières. Chez certaines personnes, le stress et les préoccupations peuvent s’installer et devenir chroniques. Le stress chronique est caractérisé par des tensions dans nos muscles, des maux de tête, l’incapacité à se détendre ou à dormir et d’autres symptômes physiques. Certaines personnes se tournent vers des comportements qui peuvent causer d’autres problèmes, comme l’utilisation d’alcool ou de drogue ou des activités sexuelles à risque.

Dire aux autres qu’on a le VIH (le dévoilement)

On peut être fortement stressé lorsqu’il s’agit de décider à qui on peut révéler notre séropositivité.

Pour vous aider à prendre une décision, posez-vous ces questions :

  • Qui a besoin de savoir?
  • Qui ne me jugera pas?
  • À qui suis-je à l’aise d’en parler?
  • Qui sait bien m'écouter?
  • Qui me donnera un soutien de manière inconditionnelle?
  • Qui sera assez discret pour le dire à une autre personne uniquement si je lui demande de le faire?
  • Qui est raisonnable, fiable, et possiblement capable de m’aider si je lui en parle?

Dans la plupart des situations, vous n’avez pas à dévoiler votre séropositivité à quiconque avant de vous sentir prêt à le faire, et il n’est pas nécessaire de la divulguer à tout le monde en même temps. Faire ce dévoilement peut sembler difficile au début, mais plusieurs personnes trouvent que ça devient plus facile avec le temps.

« Mes amis m’ont tous soutenue. Personne ne m’a rejetée comme je le craignais. »

—Chantale

Il y a une exception : vous avez l'obligation légale de dévoiler votre séropositivité à vos partenaires sexuels (et possiblement aux personnes avec qui vous partagez du matériel pour l’injection de drogue) s’il existe « une possibilité réaliste de transmission du VIH ». Communiquer cette information peut être très stressant. Les conseillers de certaines cliniques de dépistage du VIH ou ceux qui travaillent au service de santé publique peuvent vous aider à vous préparer à cette action, ou même s’en occuper pour vous. Lorsque vous dévoilez votre séropositivité, vous pouvez vous sentir jugé ou rejeté, mais les réactions des gens pourraient être moins mauvaises que prévues. Vous êtes bien placé pour déterminer à qui parler de votre séropositivité; faites donc confiance à vos impressions.

Les personnes à qui vous en parlerez pourraient avoir besoin d’information sur le VIH, y compris ses modes de transmission. Plusieurs organismes de lutte contre le sida ont des conseillers qui peuvent vous aider à vous préparer à faire un dévoilement et vous munir de dépliants à distribuer.

 (Adapté de Vous et votre santé)

 

 

Des choses que vous pouvez faire dès maintenant pour réduire votre stress

« Ce qu’il me faut pour rester en vie, c’est d’éviter le stress. J’essaie toujours de trouver un équilibre dans ma vie afin de pouvoir en profiter pleinement. Une partie de cet équilibre vient du fait d’aider les autres, ce qui m’apporte beaucoup en retour. »

—Claudia

  • Réglez vos problèmes — Si la source de votre stress est un facteur que vous pouvez contrôler, essayez d’y remédier et d’éliminer la cause profonde.
  • Parlez de vos peurs — Les refouler ne fait qu’empirer la situation. Trouvez un ami, un conseiller ou un aîné à qui vous pouvez confier vos plus grandes peurs et inquiétudes.
  • Respirez — Concentrez-vous et prenez des respirations lentes et régulières. Inspirez en quatre temps, faites une pause, puis expirez en quatre temps. Répétez. Trouvez du temps tous les jours pour vous focaliser sur votre respiration et la ralentir.
  • Relaxez — Contractez puis relâchez chaque muscle de votre corps, l’un après l’autre, afin de connaître la sensation de détente d’un muscle. Prendre un bain chaud avec des huiles d’aromathérapie ou des sels d’Epsom ou recevoir un massage aide aussi à détendre les muscles. (Pour plus d’information sur l’aromathérapie, voir le Guide pratique des thérapies complémentaires de CATIE.)
  • Riez — Des études démontrent que le rire réduit le stress.
  • Appréciez les bons points — Chaque jour, essayez d’identifier cinq éléments différents dans votre vie pour lesquels vous êtes reconnaissant. Cela contribuera à renforcer votre attitude positive.
  • Apprenez les techniques de réduction du stress — De nombreuses thérapies complémentaires enseignent la relaxation et la réduction du stress. Certains organismes communautaires offrent des cours gratuits de massothérapie, de yoga et de méditation.
  • Vivez ici et maintenant — La vie avec le VIH peut nous projeter dans des regrets du passé ou des inquiétudes pour l’avenir. Chaque jour, réservez-vous un moment pour décrocher du passé et de l’avenir et vivre l’instant présent.
(Adapté de Vous et votre santé)