FAQ de traitements - Le VIH et les voyages

Question :

Je pars bientôt en vacances. Quelles précautions devrais-je prendre en tant que personne vivant avec le VIH?

Points essentiels :

Vous devriez prendre rendez-vous avec votre médecin pour subir un examen physique environ un mois avant votre départ. Discutez des aspects spécifiques de votre voyage avec lui ou elle : itinéraire, destinations, durée du voyage et conditions d’hébergement. Votre médecin devrait pouvoir vous mettre au courant de toute préoccupation d’ordre médical et de toute précaution ou préparation nécessaire. Il peut être utile d’apporter un bilan de santé avec vous au cas où vous auriez besoin de soins médicaux pendant votre voyage.

Évitez de commencer à prendre un nouveau traitement dans le mois précédant votre départ, surtout si le médicament comporte un risque de réaction allergique (p. ex., Viramune, Sustiva, Ziagen, Trizivir et Bactrim).

Certains pays imposent des restrictions aux voyageurs vivant avec le VIH. Renseignez-vous avant de partir.

Plus de détails :

Vaccins :

On recommande certains vaccins aux voyageurs si des maladies locales posent un risque. Renseignez-vous sur les vaccins recommandés pour les endroits spécifiques où vous irez. Pour la plupart des vaccins, les recommandations sont les mêmes pour les personnes séropositives ayant plus de 200 cellules CD4 que pour les personnes séronégatives.

Les vaccins contre les maladies suivantes sont recommandés à toutes les personnes vivant avec le VIH, qu’elles envisagent de voyager ou pas : la pneumonie, la grippe, le tétanos, la dipthérie et les hépatites A et B.

Toutefois, certains vaccins, notamment les vaccins dits vivants, ne sont pas recommandés aux personnes vivant avec le VIH. Les vaccins contre la poliomyélite et la fièvre typhoïde appartiennent à cette catégorie. Les versions « inactivées » ou « atténuées » de ces derniers devraient être utilisées à la place.

Certains vaccins (fièvre jaune) existent uniquement sous leur forme vivante. On ignore si les risques associés à l’usage de ceux-ci l’emportent sur les risques associés à la maladie elle-même. Si vous voyagez vers un endroit où il y a risque de contracter ces maladies, discutez d’une vaccination éventuelle avec votre médecin.

Autres maladies :

Si vous voyagez à un pays où le paludisme (malaria) est présent, on recommande une prophylaxie antipaludique. Renseignez-vous sur la possibilité d’interactions : signalons que l’atovaquone fait diminuer le taux sanguin d’indinavir (Crixivan).

Pharmacie du voyageur :

Apportez suffisamment de médicaments pour toute la durée de votre voyage, ainsi que des réserves. Si votre destination se trouve dans un différent fuseau horaire, prévoyez l’ajustement de votre programme de traitement (heures des prises).

Voici quelques médicaments qui peuvent s’avérer utiles lors d’un voyage :

  • médicaments contre la fièvre ou la douleur : ibuprofène (Advil) ou acétaminophène (Tylenol);
  • médicament antidiarrhéique : Imodium ou Lomotil;
  • antiacides (p. ex., Maalox); certains d’entre eux doivent se prendre deux heures avant certains médicaments anti-VIH;
  • médicaments contre la nausée (p. ex., Gravol);
  • médicaments contre les allergies (p. ex., Reactine);
  • un antibiotique à spectre large à choisir avec son médecin avant de partir;
  • matériel de premiers soins, y compris des produits antiseptiques.

Termes clés à connaître :

Compte des CD4 – Le nombre de cellules CD4 dans un millimètre cube de sang; les CD4 ont pour rôle de combattre les infections.
Prophylaxie – Traitement médical préventif.

Ressources utiles dans d’autres sites Web :

Opportunistic Infections Guidelines – comprend des recommandations concernant les précautions à prendre lors des voyages (p. 64);