Connectons nos programmes

Mpowerment 


É.-U.
2017

Le programme Mpowerment (MP) est une intervention communautaire conçue pour aider à prévenir le VIH chez les jeunes hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH). Le programme s’efforce d’aborder les facteurs psychosociaux (p. ex. : le sentiment de pouvoir d’une personne) qui peuvent influencer les comportements sexuels à risque.1,2 Le programme MP constitue l’un des programmes d’interventions efficaces – de prévention à impact élevé des Centers for Disease Control and Prevention (CDC)3 et il a déjà été évalué comme ayant des résultats positifs.2

Selon une étude récente qui était axée sur les résultats du programme MP offert dans des communautés raciales/ethniques minoritaires, il a été démontré que le programme avait entraîné des changements psychosociaux positifs, une réduction de la prise de risques sexuels et une augmentation du dépistage du VIH chez les participants lorsque le programme MP était offert à un groupe de jeunes HARSAH de couleur.1

Description du programme Mpowerment (MP)

Le programme MP est adapté aux besoins de la communauté locale. Un modèle logique fourni par les CDC aide à orienter la mise en œuvre du programme.

Le programme MP cible une variété de facteurs (p. ex. : les convictions, le soutien social, l’influence des pairs et la responsabilisation communautaire) qui peuvent réduire les comportements sexuels à risque et accroître le dépistage du VIH chez les participants. Le programme inclut six éléments de base qui sont destinés à fonctionner ensemble, même s’il n’y a aucune exigence imposant aux participants de participer aux activités; ces derniers sont libres de participer à autant d’éléments du programme MP qu’ils le souhaitent.1 Les éléments de base du programme MP sont les suivants : 1,2

  • Un groupe de base se composant de 12 à 15 jeunes hommes qui agissent en tant qu’organe décisionnel du projet; le travail du groupe peut inclure la conception des documents et des méthodes de sensibilisation du projet.
  • La sensibilisation officielle peut se faire par les jeunes HARSAH qui se rendent à des endroits fréquentés par d’autres jeunes HARSAH pour diffuser des messages/de l’éducation sur les relations sexuelles plus sécuritaires.
  • Les groupes M (rencontres de petits groupes dirigés par des pairs) durent 3 heures et sont axés sur les facteurs contribuant aux relations sexuelles non sécuritaires chez les jeunes HARSAH (p. ex. : perceptions erronées au sujet des relations sexuelles plus sécuritaires, piètres aptitudes pour la communication se rapportant au sexe).
  • La sensibilisation non officielle peut se faire par les jeunes HARSAH qui engagent des conversations décontractées avec leurs amis au sujet du besoin d’avoir des relations sexuelles plus sécuritaires.
  • La publicité cible les jeunes HARSAH pour leur fournir des messages liés aux relations sexuelles plus sécuritaires et pour recruter des participants.
  • Un espace de projet est déterminé où les jeunes HARSAH peuvent se rencontrer et socialiser.

Les CDC recommandent que les bénévoles et qu’un coordonnateur du projet présentent et supervisent le programme MP et qu’un comité consultatif communautaire soit convoqué3 pour donner des conseils au groupe de base.2

En utilisant un modèle de mesures répétées, les participants de l’étude ont complété une enquête de référence et de suivi après 3 et 6 mois. La participation d’une personne dans le groupe M était considérée comme le début de sa participation au programme MP, parce que les groupes fournissaient la dose la plus importante de l’intervention.1

Résultats1

  • Une amélioration importante de la conviction des participants qu’ils ont la capacité d’avoir des relations sexuelles plus sécuritaires a été observée par le biais des enquêtes de suivi à 3 et 6 mois (c.-à-d. les enquêtes de suivi 1 et 2) comparativement à l’enquête de référence, et l’autoacceptation des participants en tant qu’HARSAH s’est améliorée à l’enquête de suivi numéro 2 par rapport à l’enquête de référence.
  • Un niveau plus élevé d’exposition au programme MP (évalué par une note qui considérait la participation et la force des éléments de base indiqués ci-dessus) a été associé à une importante amélioration des normes sociales perçues quant aux relations sexuelles plus sécuritaires et au dépistage du VIH chez leurs amis gais/bisexuels/trans ainsi qu'à des discussions accrues sur les relations sexuelles plus sécuritaires avec leurs amis gais/bisexuels/trans.
  • Les participants ont signalé des taux de dépistage du VIH considérablement plus élevés (au cours des six derniers mois) lors des deux enquêtes de suivi (54 % lors de l’enquête de référence à 65 % lors de l’enquête de suivi numéro 1, et à 70 % lors de l’enquête de suivi numéro 2).
  • Les participants ont signalé une importante réduction de leurs relations sexuelles sans condom avec n’importe quel partenaire lors de l’enquête de suivi numéro 1, mais ce changement ne s’est pas maintenu lors de l’enquête de suivi numéro 2 (40 % lors de l’enquête de référence à 34 % lors de l’enquête de suivi numéro 1, pour passer à 41 % lors de l’enquête de suivi numéro 2).
  • Aucun changement n’a été signalé chez les participants ayant affirmé avoir eu des relations sexuelles sans condom avec des partenaires qui n’étaient pas leur partenaire principal, sous l’influence de l’alcool ou de drogues (drogues injectables), avec un partenaire dont ils ne connaissaient pas le statut VIH ou dans le contexte de vente de services sexuels.

Qu’est-ce que cela signifie pour les fournisseurs de services?

Le programme MP a été adapté au Canada et peut offrir aux fournisseurs de services une façon de promouvoir les nouvelles stratégies de prévention biomédicales (p. ex. : la prophylaxie pré-exposition) et habiliter les personnes à prendre le contrôle de leur santé sexuelle et à la gérer. La nature adaptable du programme MP permet de personnaliser les éléments du programme, comme les emplacements de sensibilisation, l’espace du projet et la publicité du programme, à des communautés cibles individuelles. Il a été démontré que le programme MP a réussi à accroître le dépistage dans des communautés racialement/ethniquement diversifiées de jeunes HARSAH1 et qu’il pourrait être davantage examiné et utilisé pour faire la promotion du dépistage chez les jeunes HARSAH.

Ressources connexes :

Mpowerment – Idées brillantes

Es-tu un « baller » ? – Idées brillantes

Projet d'information sur la santé sexuelle – Étude de cas

Programme Mpowerment de YouthCo (C.-B.)

Interventions efficaces du programme Mpowerment – Center for Disease Control and Prevention

Outil de planification pour la mise en œuvre du programme Mpowerment et activités de suivi et d’évaluation – Center for Disease Control and Prevention

Page du Projet Mpowerment – mpowerment.org

Références :

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Nous souhaitons connaître votre opinion.