Connectons nos programmes

Initiative de dépistage ciblé 

Vancouver STOP Project
Vancouver, Colombie-Britannique
2013

Introduction

« Nous pouvons prévenir le diagnostic tardif du VIH/sida ».

Un des principaux éléments de succès du projet STOP de Vancouver est l’augmentation des occasions de dépistage et de diagnostic précoce du VIH pour tous les habitants de Vancouver. Dans le but de rejoindre les populations spécifiques qui sont touchées de manière disproportionnée par le VIH, notamment les hommes gais, les utilisateurs de drogues injectables, les travailleurs et travailleuses du sexe, les réfugiés, les immigrants et les Autochtones, le projet STOP de Vancouver a augmenté le nombre d’endroits où le dépistage systématique du VIH est maintenant offert aux clients — que ce soit à l’aide de tests standard faits avec des prélèvements sanguins ou de tests rapides aux points de service. À plusieurs de ces endroits, on n’offrait pas le dépistage du VIH ou les taux de dépistage étaient faibles. L’accès au dépistage a été amélioré dans les centres de soins de santé primaires, les services liés à la santé mentale et à la dépendance, les logements supervisés, le système judiciaire ainsi que d’autres endroits.

La petite équipe de dépistage ciblé a repéré 88 établissements, a collaboré avec ces derniers, a formé leur personnel et leur a fourni un appui pour les aider à commencer à offrir le dépistage systématique du VIH dans le cadre de leur gamme de services. Dans certains endroits, comme les centres de soins de santé primaires où les cliniciens étaient déjà habitués à demander des analyses sanguines et à poser des diagnostics difficiles, le changement s’est fait relativement sans heurt. À d’autres endroits – comme les cliniques dentaires et les services liés à la santé mentale et à la dépendance – où le dépistage du VIH n’était pas offert par le passé, en partie en raison d’obstacles structurels considérables, cela a été plus difficile.

Un soutien souple et continu a été essentiel au succès de ce projet et ce, pour tous les établissements. Les infirmières enseignantes de l’équipe de dépistage ciblé visitent les établissements à intervalles de quelques mois pour offrir un soutien additionnel et aider à réduire les obstacles à l’intégration du dépistage aux services de santé. Elles dressent aussi, pour chaque établissement, un profil indiquant au personnel le nombre de tests qu’il a effectués, le nombre de nouveaux diagnostics et, possiblement, les répercussions de cette initiative à Vancouver.

Selon Misty Bath, une ancienne infirmière enseignante de l’équipe, cette dernière fait tout en son pouvoir pour veiller à ce que les cliniciens sachent qu’ils peuvent obtenir du soutien quand un de leurs patients reçoit un diagnostic de séropositivité. Lorsqu’un test de dépistage s’avère positif, les cliniciens peuvent se fier à l’expertise de l’équipe d’intervention de proximité de STOP ou de la division du contrôle des maladies transmissibles de Vancouver Coastal Health pour offrir un diagnostic spécialisé et aiguiller le patient vers des services de soins.

En plus d’offrir un soutien pour augmenter les occasions de dépistage, l’équipe de dépistage ciblé anime des événements de dépistage du VIH dans des universités, organise des microcliniques dans des saunas et dans un fourgon d’intervention de proximité mobile qui se rend dans des lieux de rencontre extérieurs fréquentés par des hommes gais et d’autres hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes.

L’équipe a réalisé des percées considérables dans la normalisation du dépistage du VIH tant auprès les cliniciens qu’auprès des personnes qu’ils desservent. Selon Bath, « Nous pouvons faire encore beaucoup pour maintenir ces améliorations dans le domaine du dépistage ». À cette fin, l’équipe travaille actuellement en étroite collaboration avec des communautés des Premières nations situées dans la zone desservie par Vancouver Coastal Health en vue d’accroître la disponibilité et la proximité des tests de dépistage pour les Autochtones.