Connectons nos programmes

Une approche axée sur le réseau social pour les enquêtes VIH et la notification des partenaires 

Région sanitaire de Saskatoon (RSS)
Saskatoon, SK
2016

En quoi consiste le programme?

Les enquêtes VIH et la notification des partenaires sont une pratique de santé publique en vertu de laquelle on communique avec les récents partenaires sexuels des personnes qui viennent de recevoir un diagnostic d’infection au VIH et les personnes avec qui elles ont partagé du matériel d’injection de drogues pour leur donner l’occasion de se faire tester. Une enquête VIH comporte plusieurs éléments, dont des services de suivi pour la personne qui vient de recevoir le diagnostic, la notification des partenaires, des tests de dépistage du VIH, le counseling sur la réduction des risques et l’éducation sur la prévention.

L’approche axée sur le réseau social pour les enquêtes VIH et la notification des partenaires est une stratégie de recrutement qui facilite la dissémination rapide de tests de dépistage du VIH, le counseling sur la réduction des risques et l’éducation sur la prévention par l’entremise du réseau social. Cela donne aux personnes qui viennent de recevoir un diagnostic de séropositivité l’occasion d’aiguiller des gens qu’elles connaissent – mais qui ne sont pas des contacts directs – vers des établissements de santé publique pour se faire tester et recevoir du counseling et de l’information.

Le but de cette intervention est d’augmenter l’accès à des tests de dépistage du VIH, au counseling et à l’éducation sur la prévention pendant une éclosion de VIH chez des personnes qui courent peut-être un risque élevé continu d’infection au VIH et qui ignorent peut-être leur statut sérologique. Cette méthode s’applique facilement à toute enquête VIH menée par le personnel de la santé publique parce qu’elle s’appuie sur les pratiques traditionnelles d’enquête VIH et de notification des partenaires.

Depuis 2005, la région sanitaire de Saskatoon inclut, s’il y a lieu, une composante de réseau social dans son travail traditionnel d’enquête VIH et de notification des partenaires. En plus de leurs partenaires sexuels et des personnes avec qui elles ont partagé du matériel d’injection, on demande aussi aux personnes qui viennent de recevoir un diagnostic de séropositivité s’il y a d’autres membres de leur réseau social qui, selon elles, courent un risque élevé d’infection au VIH. Une infirmière de la santé publique communique avec les personnes identifiées grâce à l’approche axée sur le réseau social et leur offre l’occasion de passer un test de dépistage. On leur dit qu’il n’y a aucune raison de croire qu’elles ont été exposées au VIH, mais que la région sanitaire de Saskatoon encourage tout le monde à se faire tester afin de connaître leur statut sérologique.

Une approche axée sur le réseau social met l’accent sur le contexte dans lequel les comportements à risque élevé surviennent. En déployant cette approche, la région sanitaire de Saskatoon a appris que la stigmatisation associée à l’utilisation de drogues (surtout avec certains partenaires spécifiques1) et aux relations sexuelles empêche certaines personnes de dévoiler tous leurs contacts directs. L’approche axée sur le réseau social a permis de réduire cette stigmatisation parce qu’on demande aux gens d’indiquer si certains membres de leur réseau social pourraient tirer profit d’une séance de counseling et d’un test de dépistage du VIH.

Bien que la présente étude de cas mette l’accent sur l’utilisation d’une approche axée sur le réseau social pour les enquêtes VIH et la notification des partenaires, on peut utiliser une approche semblable pour les autres infections transmissibles sexuellement ainsi que d’autres maladies infectieuses transmissibles fondées sur les relations comme la tuberculose.

  • 1. Dans le cadre de l’approche axée sur le réseau social, lorsqu’on demande aux gens d’indiquer s’il y a des membres de leur réseau social au sujet desquels ils s’inquiètent, ils mentionnent notamment des proches comme les parents, les oncles, les tantes, les frères et sœurs, et les amis.