Connectons nos programmes

Projet pilote d’offre de dépistage rapide et anonyme du VIH au point de service en prison 

Département de santé de la Région de Halton, Complexe correctionnel Maplehurst, Ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels de l’Ontario, Ministère de la Santé et des Soins de Longue Durée de l'Ontario, Centre Vanier pour les femmes
Région de Halton, Ontario
2014

En quoi consiste le programme?

Entre octobre 2011 et mars 2012, le Département de santé de la Région de Halton a offert le test de dépistage rapide et anonyme du VIH au point de service (PS) aux détenus du Complexe correctionnel Maplehurst et du Centre Vanier pour les femmes, deux établissements correctionnels provinciaux sur un même campus à Milton, Ontario. Le dépistage du VIH était accompagné de tests de dépistage de la gonorrhée et de la chlamydia, afin d’accroître la confidentialité des détenus accédant à ces services dans un milieu où la vie privée peut être difficile à protéger.

Le ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels de l’Ontario, le Bureau de lutte contre le sida du ministère de la Santé et des Soins de longue durée, le Département de santé de la Région de Halton et les établissements Maplehurst et Vanier ont collaboré à ce projet pilote. L’objectif était d’accroître l’accès au test de dépistage du VIH par des services de dépistage anonyme et rapide au PS, fournis par une unité de santé publique locale. Le projet pilote incluait une composante d’évaluation et était financé par le Bureau de lutte contre le sida.

Le projet pilote a démontré que l’offre du test de dépistage anonyme et rapide du VIH au PS aux détenus d’un établissement provincial est non seulement réalisable par une unité de santé publique, mais également acceptable pour les fournisseurs de soins de santé en prison et, facteur crucial, pour les détenus.

Bien que le projet pilote ait été mis en œuvre dans les établissements Maplehurst et Vanier, la présente étude de cas se concentre sur Maplehurst, où la plupart des tests de dépistage ont été effectués. Une brève section à la fin de l’étude de cas fait état du travail réalisé au Centre Vanier.