Connectons nos programmes

Le programme Women’s Outreach : Faire sortir les femmes de l’isolement 

Agincourt Community Service Association
Scarborough, ON
2016

Depuis les cinq dernières années, Agincourt Community Service Association (ACSA) offre des services de réduction des méfaits pour les femmes travaillant dans les microbordels, les spas et les salons de massage de Scarborough et de la région du Grand Toronto. Le programme, tout simplement appelé Women’s Outreach, est dirigé par une travailleuse de proximité chinoise parlant le cantonais et le mandarin, les langues que parlent ses clientes. Elle travaille cinq jours par semaine et la plupart du temps rend visite aux femmes dans des endroits privés, comme leur lieu de travail lorsqu’elle y a accès ou dans un café.

Le programme permet aux travailleuses du sexe de parler de leur santé physique ou mentale et offre du soutien social ou tout autre type de soutien nécessaire, comme de l'aide pour la nourriture et le logement. Le programme Women’s Outreach distribue également des trousses contenant des condoms, du lubrifiant, des dépliants d’information et des seringues, si demandées, dans des paquets discrets que les femmes peuvent utiliser au travail ou apporter à la maison. La travailleuse de proximité encourage les femmes à se rendre à la clinique pour subir un test de dépistage du VIH et des ITS et leur présente les infirmières et les médecins quand elles sont prêtes à prendre en main leur santé physique générale.

Au cours de la première année du programme, l’intervenante a dû s’efforcer de gagner la confiance de ses clientes. Plusieurs femmes travaillent sans papier et ont peur d’être déportées du Canada. D’autres craignent d’être jugées et discriminées lorsqu’elles sont étiquetées comme des travailleuses du sexe. Dans le but de les orienter vers les services appropriés, il était important pour la travailleuse de proximité d’établir une bonne relation. « Tout ce qui nous importe, c’est le bien-être de nos filles. L’accent doit être mis sur le respect », ont expliqué les organisateurs du programme.

Grâce au bouche-à-oreille positif au sujet du programme, ce dernier offre maintenant ses services à plus de 500 femmes et l’ACSA a été capable de recruter des préposées au soutien par les paires et des paires bénévoles.  Il offre également aujourd’hui l’application en ligne WeChat. Par le biais de WeChat, la travailleuse de soutien peut rejoindre les travailleuses du sexe d'origine chinoise habitant à l’extérieur de la ville et leur offrir l’information pertinente.

L’un des objectifs du programme Women’s Outreach est de faire sortir de l’isolement les femmes qui s’adonnent au travail du sexe. Afin d’encourager les femmes à se rencontrer, l’ACSA anime des ateliers qui ont lieu une à deux fois par mois. « Lorsqu’elles assistent aux séminaires, elles partagent leurs expériences, elles commencent à faire confiance à d’autres personnes et se font de nouvelles amies. »

L’ACSA vient tout juste d’obtenir davantage de financement pour offrir un nouveau programme-pilote aux clients des travailleuses du sexe et prévoit leur offrir sous peu des services de réduction des méfaits et de dépistage.